Le MR, défenseur de la laïcité, a compté des candidats chrétiens très affirmés

Aux dernières élections, le MR a présenté des candidats issus du CDF.
Aux dernières élections, le MR a présenté des candidats issus du CDF. - © Belga

Lors des élections communales du 14 octobre dernier, le MR a maintes fois rappelé ses prises de position en faveur de la laïcité. Les libéraux s'opposaient notamment à la présence de candidates musulmanes voilées sur leurs listes. Par contre, le Mouvement réformateur s'accommode parfaitement de candidats du petit parti chrétien conservateur CDF.

Le CDF - pour Chrétiens Démocrates Francophones - est un parti créé peu après la mutation du PSC en cdH. Le CDF est donc un parti assumant clairement son ancrage confessionnel. Plusieurs de ses candidats figuraient sur des listes MR ou sur des Listes du Bourgmestre à dominante MR.

Le CDF a d'ailleurs obtenu un élu à Molenbeek, par exemple. A Koekelberg, l'ex-présidente de l'association Jeunes pour la Vie se présentait aux côtés de Jacques Pivin, député-bourgmestre libéral.

Par ailleurs, le MR se présente comme un parti en pointe dans la défense de la laïcité, à savoir la séparation des églises et de l'Etat. Le MR affiche aussi clairement son hostilité au port des signes convictionnels dans la fonction publique, qu'il s'agisse de l'enseignement ou des administrations locales comme régionales.

Mais les libéraux ne sont pas les seuls à afficher quelques contradictions. Sur le terrain de la laïcité, le FDF est sur la même longueur d'ondes. Ce qui n'a pas empêché le président du FDF et bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert de faire liste commune, lui aussi, avec des candidats CDF au profil unitariste et chrétien très affirmé. Mais au CDF, c'est vrai, on ne porte pas de foulard.

Philippe Carlot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK