Lacs de l'Eau d'Heure: la restructuration a uniquement touché le management

Le nouveau conseil d'administration de l'asbl des Lacs de l'Eau d'heure, mis en place voici six mois après la découverte d'anomalies et de soupçons de malversations, a décidé de restructurer le management.
Le nouveau conseil d'administration de l'asbl des Lacs de l'Eau d'heure, mis en place voici six mois après la découverte d'anomalies et de soupçons de malversations, a décidé de restructurer le management. - © OLIVIER HOSLET - BELGA

Le nouveau conseil d'administration de l'asbl des Lacs de l'Eau d'heure, mis en place voici six mois après la découverte d'anomalies et de soupçons de malversations, a décidé de restructurer le management. En se basant sur les conclusions d'un audit, il a été décidé de licencier quatre directeurs et de rétrograder le directeur-général dans une autre fonction.

Faut-il y voir une sanction après la découverte de ces dérapages ? "Pour moi, non ! L'histoire, par définition, c'est de l'histoire (comprenez : "ancienne"), nous a répondu Jean-Jacques Cloquet, le président du conseil d'administration. Il fallait reconstruire et se dire que, pour être pérenne, cette société devait malheureusement fonctionner avec moins de personnes, dans certaines fonctions importantes. On a dû dès lors se séparer de gens à qui nous n'avons pas spécialement de reproches à formuler. Une restructuration est toujours une décision difficile, cela implique de faire le même boulot mais avec moins de gens. En l'occurrence ici, ceux qui ont le plus d'impact sur la masse salariale. Ça n'a pas été facile mais ça s'est fait de manière respectueuse, humaine, en respectant les accords légaux du droit au travail."

Précisons qu'aucun membre du personnel n'est concerné par ces licenciements.

Archives : Journal télévisé 14/03/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK