La ville de Mons cède la gestion d'une partie de ses services sociaux à l'Intercommunale Ambroise Paré

L'hôpital Ambroise Paré
3 images
L'hôpital Ambroise Paré - © Belga - Nicolas Maeterlinck

La ville de Mons a lancé une importante réorganisation de sa politique sociale afin de pouvoir élargir les moyens d’action des services qui en dépendent.  Le Bourgmestre de la ville, Nicolas Martin (PS), la Présidente du CPAS, Marie Meunier (PS) ont ainsi expliqué avoir fait le choix de céder la gestion des crèches, des maisons de repos et de l’aide à domicile à l’Intercommunale Ambroise Paré. 

Si la ville a fait ce choix, c’est parce qu’elle se trouve dans une situation difficile :  en effet, si les crèches et les services pour personnes âgées sont appelés à se développer, la ville et le CPAS sont limités dans leur latitude d’investissements parce qu’ils se trouvent sous tutelle financière de la Région Wallonne.

400 personnes travaillent dans les homes, les crèches et dans le service ACASA (Centre de coordination des aides à domicile ACASA). Marie Meunier assure que la cession ne changera rien à la situation et au statut de ces personnes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK