La ville de Charleroi et les problèmes de Dexia

Hôtel de ville de Charleroi
Hôtel de ville de Charleroi - © rtbf.be - Daniel Barbieux

Hasard du calendrier, le gouvernement wallon s'était, comme il le fait parfois, délocalisé ce matin. Et la réunion s'est tenue à Charleroi. Ce fut bien sûr l'occasion pour les édiles carolos d'évoquer avec les ministres wallons le dossier Dexia.

La ville de Charleroi avait en effet beaucoup investi en actions Dexia. Et les mésaventures de la banque vont lui coûter de l'argent. Emanant du Crédit Communal de Belgique, Dexia était, historiquement, la banque des communes. Les autorités carolorégiennes, malgré des actions Dexia en piètre forme, avaient tablé sur des dividendes de 700 000 euros cette année. Un chiffre déjà bien décevant par rapport aux belles années. Il faudra bien en faire son deuil.

Le ministre Paul Furlan, grand partisan en son temps de la participation des communes dans Dexia, reconnaît qu'il y aura des pots cassés à payer.
André Antoine, ministre wallon du Budget, promet, lui, que la Région sera "attentive".

Charleroi est, avec Schaerbeek et Anvers, une des communes qui avaient le plus investi dans des actions Dexia.

Daniel Barbieux, Jérôme Durant, Alain Vaessen
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK