La Ville de Bruxelles se dote d'un plan d'action vélo

La Ville de Bruxelles se dote d'un plan d'action vélo
La Ville de Bruxelles se dote d'un plan d'action vélo - © RTBF

La Ville de Bruxelles a présenté son plan d’action vélo ce vendredi à la presse. Il doit encore être avalisé par le conseil communal lundi. Ce plan, c’est en quelque sorte la feuille de route de la politique vélo de la commune pour les années à venir. L’idée, c’est d’intégrer le vélo dans toutes les politiques de la ville de manière transversale. Avec au centre un objectif : rendre la pratique quotidienne du vélo possible, sûre et naturelle pour tous.

Comment y arriver ?

Tout d’abord en développant un réseau cyclable confortable, rapide et sécurisé. Cela commence par adapter l’ensemble des rues à la pratique du vélo. La Ville envisage ensuite de développer, au cas par cas, des rues cyclables, des zones résidentielles ou encore des piétonniers. Bref, d’offrir un avantage compétitif aux cyclistes et aux piétons.

La Ville mise aussi sur les ICC (itinéraires cyclables communaux) pour franchir certaines " barrières " : pentes (entre le haut et le bas du pentagone), canal, voies ferrées, grands axes. Ils doivent être développés, dit le texte, en complément des ICR (itinéraires cyclables régionaux) existants.

Tout cela signifie évidemment des aménagements plus ou moins importants. Sur les grands axes, la séparation physique, entre automobilistes et cyclistes, sera à chaque fois privilégiée. La Ville veillera aussi à limiter au maximum la présence de bordures ou de pavés dans tous les projets de réaménagement de voiries et privilégiera toujours les revêtements lisses pour les infrastructures cyclables.

Et enfin, pour permettre aux cyclistes de procéder à de petits réglages, des bornes de réparations en libre-service seront placées à des endroits stratégiques, dans les différents quartiers du territoire communal.

L’enjeu du stationnement

Le stationnement vélo est un enjeu capital dans la politique cyclable, pour la prévention du vol mais aussi pour éviter l’encombrement de l’espace public ". Voilà pour le constat. En pratique, le plan prévoit une importante augmentation du nombre d’arceaux. Le rythme de placement va être quadruplé pour atteindre 600 à 800 arceaux placés en 2019. Il est également prévu d’installer 20 boxes vélo supplémentaire encore cette année. 40 autres en 2020. Ces installations se poursuivront dans les années à venir et se feront sur base de la demande des habitants.

La Ville projette, par ailleurs, de développer des parkings vélo de quartier sécurisés pour les habitants après avoir fait un inventaire de locaux inutilisés parmi les propriétés communales ou parmi les espaces commerciaux ou autres locaux privés inoccupés.

Campagne de promotion

Tous ces efforts doivent être accompagnés, dit le texte, par une campagne de promotion de la pratique du vélo avec notamment des incitatifs qui ne sont pas détaillés à ce stade. La promotion et la sensibilisation passeront aussi par les écoles. La Ville de Bruxelles encouragera les écoles primaires à participer au brevet cycliste. Le plan prévoit aussi une plaine de jeu vélo (on ne sait pas encore où) pour faciliter son apprentissage.

Cette nouvelle politique cycliste s’intégrera dans le nouveau plan de mobilité prévu dans l’accord de majorité. Plan qui prévoit d’améliorer drastiquement la qualité de vie et de l’espace public et faire de Bruxelles une ville où l’air est sain. Mais aussi d’augmenter considérablement la sécurité des piétons et des cyclistes dans la circulation.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK