La Ville de Bruxelles ne veut pas se laisser faire dans le dossier du Palais de Justice

La semaine dernière, le ministre de la Justice affirmait que la fin de la rénovation du palais n'arriverait pas avant l'année... 2040 ! Mais à deux mois des élections, l'échevin de l'Urbanisme à la Ville de Bruxelles a décidé de lancer la contre-attaque.

Dans les colonnes de la DH et de la Libre, Geoffroy Coomans de Brachène affirme vouloir bientôt imposer une taxe sur certains échafaudages illicites qui couvrent des façades.

Motifs ? Ces échafaudages se trouvent sur l'espace public. Or, une partie des abords du palais appartiennent justement à la Ville.

L'échevin qui affirme être "très fâché" contre le fédéral, y compris donc son propre parti, le MR, qui fait partie de la majorité.

Le Ville de Bruxelles affirme aussi avoir d'autres projets pour ce qui reste le plus grand palais de justice au monde.

Selon l'échevin, des négociations sont en cours avec la fondation Poelaert et la Régie des bâtiments pour lancer un Master Plan.

Parmi les propositions qui y figurent : faire classer – enfin ! – le palais à l'Unesco ; faire disparaitre les parkings semi-sauvages à l'avant du palais ; développer des terrasses de café ou restaurants sur les hauteurs du bâtiment... ou encore faire du palais un vrai atout touristique pour Bruxelles. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK