La ville de Bruxelles débloque 37 millions d'euros pour isoler ses logements sociaux

La ville de Bruxelles débloque 37 millions d’euros pour isoler ses logements sociaux
La ville de Bruxelles débloque 37 millions d’euros pour isoler ses logements sociaux - © Tous droits réservés

La Ville de Bruxelles consacrera d'ici à la fin de la législature 37 millions d'euros à un vaste projet d'isolation d'une part significative de ses logements sociaux. Cinq mois après la mise en place de la majorité PS-Ecolo-DéFI qui s'y était engagée, elle a présenté ce lundi le plan concocté par ses deux sociétés de logements sociaux. Avec ce budget, la ville de Bruxelles compte rénover 2000 logements situés dans divers quartiers de Laeken, Neder-Over-Heembeek et du centre.

En cette fin de mois d'avril, au bord de la rue des Tanneurs en plein centre des Marolles, des ouvriers terminent les quelques finitions d’un immeuble à appartements. La façade vient d’être entièrement rénovée, l’édifice métamorphosé.

À l’intérieur, dans le hall d’entrée, Amrany, retraité, aide l’un de ses amis à déménager. Lui-même habite dans un logement social qui a bénéficié d’une rénovation d’isolation deux ans auparavant. "Nous n’avons plus besoin de beaucoup chauffer. C’est très bien fait. Depuis lors, nous faisons des économies d’énergie fantastiques", explique-t-il.

1100 euros d’économie par locataire par an

"Le coût estimé d’économie est de 1100 euros par an par locataire après isolation", explique Lionel Godrie, le directeur général du Logement Bruxellois.

Actuellement, sur les 7700 logements sociaux à Bruxelles, seulement 1500 sont correctement isolés. Avec le budget débloqué par la ville, l’objectif est d’en avoir 2000 de plus d’ici 2024. "C’est une isolation qui est posée sur les murs extérieurs. On en profite pour refaire les visuels. On isole les toitures, on change le double vitrage. En intérieur, des travaux de mise en conformité sont entrepris au niveau des installations de gaz, de l’électricité et également du système de ventilation, très important lors de l’isolation d’un bâtiment", décrit Lionel Godrie.

37 millions d’euros supplémentaires de l’Europe ?

Pour continuer l’isolation du parc, la ville compte sur un coup de pouce de la Banque Européenne d’Investissement, la BEI. Par ces rénovations, l’objectif serait de réduire de 34 % le CO2 émis par les logements sociaux.

Selon Benoît Hellings (Ecolo), échevin du climat, les émissions de CO2 des immeubles de logement social de la Ville devraient diminuer de l'équivalent de celles de 3.500 voitures chaque année. D'après Mohamed Ouriaghli (PS), l’échevin du logement, l'opération ne sera pas répercutée sur les tarifs des loyers des occupants des logements sociaux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK