La vente de Voo est bien actée, l'acheteur s'impatiente

La vente de Voo est bien actée, l’acheteur s’impatiente
La vente de Voo est bien actée, l’acheteur s’impatiente - © RTBF

La vente de Voo est actée. C’est ce qu’indique le Vif. Jusqu’ici on savait que la vente du télédistributeur était en cours, mais pas qu’un contrat liait effectivement les deux parties. Les dirigeants de Nethys, le bras armé d’Enodia (ex-Publifin) ont donc bien vendu VOO dans le plus grand secret.

C’est Providence, un fonds d’investissement américain qui s’est porté acquéreur de Voo, pour plus de la moitié des parts. Et cet acheteur américain s’impatiente. Selon les informations du Vif, cette vente a eu lieu fin mai, mais depuis rien ne bouge.

En théorie, l’acheteur de Voo devrait pouvoir consulter toute une série de documents. Des documents qui lui permettront de faire un audit pour déterminer la valeur de Voo. Mais pour l’instant, impossible de consulter ces documents et donc d’avancer dans le processus de vente. Un retard qui s’explique sans doute par les polémiques qui entourent les ventes des trois filiales publiques : Win, Elicio et Voo.

Autre explication : l’incertitude qui entoure ces ventes. La région wallonne a en effet annulé les décisions de vente de ces entreprises. Les décisions de vente, mais pas les contrats de vente. Bref, c’est le flou. Un flou qui agace l’acheteur américain, qui s’impatiente donc.

Toujours selon le Vif, les Américains font pression. Ils ont envoyé une mise en demeure aux représentants de Nethys. Pour l’instant, aucune menace concernant un éventuel retrait de l’acheteur. Mais comme il y a contrat, si la vente devait être annulée, l’acheteur serait en droit de réclamer des dommages et intérêts.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK