La Spi+ va réhabiliter le site du charbonnage du Hasard à Cheratte

La Spi+ va réhabiliter le site du charbonnage du Hasard à Cheratte
La Spi+ va réhabiliter le site du charbonnage du Hasard à Cheratte - © RTBF

Comme annoncé en décembre, le site du charbonnage du Hasard à Cheratte va enfin être réhabilité. Une expropriation a mis fin à un conflit de plus de 35 ans entre propriétaire et pouvoirs publics. C'est la SPI, l'agence de développement économique pour la province de Liège, qui est chargée de donner une nouvelle vie à l'ancien charbonnage dont une partie des bâtiments est classée. Ce lundi, la SPI prendra officiellement possession des lieux.

L'objectif de la Spi+ est de réhabiliter le site du charbonnage dont une partie des installations, la tour néomédiévale notamment, est classée.

Le charbonnage du Hasard à Cheratte a connu une histoire mouvementée. Il a occupé jusqu'à 2000 personnes avec une faillite en 1877 et une reprise de la concession par la société voisine à Micheroux. Jean-Pierre Lensen, conservateur du Musée régional de Visé: "En 1905, sachant qu'on avait développé les poêles urbains dans les grandes villes, l'anthracite devenait assez intéressante. La société du Hasard, qui est installée à Micheroux, a décidé de racheter la concession et de construire des installations très modernes pour l'époque. Il ne faut pas oublier qu'ils utilisaient déjà le multimodal: il y avait la route, le train et le canal. Les péniches partaient pour arriver sur la place de Paris où le charbon de Cheratte était fort apprécié".

Mais même s'il était moderne, le Hasard à Cheratte a dû fermer, comme les autres charbonnages. C'était le 31 octobre 1977, soit trois ans avant Blegny et un siècle exactement après sa reprise par la société du Hasard.

M. Giot

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK