La Sonaca Aircraft bientôt à l'aérodrome de Temploux ?

aérodrome de Temploux
aérodrome de Temploux - © RTBF - Anaïs Stas

"Investir pour survivre" c'est le leitmotiv de la nouvelle direction de l'aérodrome de Temploux. Depuis juillet, trois jeunes dynamiques ont pris la tête de la structure. Un constat s'impose : il va falloir beaucoup investir. "Il pleut, il neige, dans les hangars de stockage des avions" annonce sans détour Benjamin de Broqueville, administrateur délégué. "Depuis des années plus aucun investissement n'a été réalisé, l'aérodrome survit".

La Sonaca Aircraft intéressée par l'aérodrome

Pour investir, il va falloir trouver les moyens, "et ce n'est pas avec les décollages et atterrissages que se sera possible" poursuit Benjamin de Broqueville. Une piste serait l'installation de la Sonaca Aircraft. La société cherche l'endroit idéal pour installer l'atelier d'assemblage de son tout nouvel avion de tourisme 100% Belge, le Sonaca 200. La direction de l'aérodrome et la société sont en négociation depuis plusieurs mois, une lettre d'intention est signée. La Sonaca aircraft pourrait s'implanter sous peu à Temploux avec à la clef entre vingt à quarante emplois.

La Sonaca Aircraft est intéressée par l'espace disponible et la situation de l'aérodrome, proche de la maison mère. Mais des investissements doivent être réalisés à l'aérodrome : piste "en dur" et nouvel hangar. Pour Benjamin de Broqueville réaliser cette piste "en dur" est une opportunité pour l'aérodrome. "La piste en herbe doit parfois fermer quand le temps est trop maussade. Cette nouvelle piste permettrait d'ouvrir toute l'année. Les riverains verraient une diminution des nuisances sonores. Les pilotes décolleront en moyenne 30% plus tôt et éviteront plus facilement le village". La direction le promet, cette nouvelle piste ne serait pas plus grande que l'actuelle et l'aérodrome n'accueillerait pas d'avions à réaction.

Un pôle aéronautique

L'aérodrome possède un terrain de deux hectares attenant aux pistes. C'est sur cet espace appelé "le camping" que la direction souhaite voir la Sonaca Aircraft s'implanter. Benjamin de Broqueville rêve déjà à d'autres sociétés, à la création d'un pôle aéronautique. La nouvelle direction a la tête plein de projets pour redynamiser l'endroit. A voir dans les semaines et les mois qui viennent si ces projets se concrétisent.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK