La société Coeur de Ville remporte le marché relatif au site des Casernes à Namur

L'îlot et le parc seront aménagés à la place de ce vaste parking, sur une zone d'1,3 hectare.
L'îlot et le parc seront aménagés à la place de ce vaste parking, sur une zone d'1,3 hectare. - © Ville de Namur

Porté par Thomas & Piron, en collaboration avec une équipe d'architectes et de paysagistes, la société Cœur de Ville a remporté le marché relatif à la redynamisation du site de l'ancienne caserne des pompiers, à Namur, a annoncé mercredi le bourgmestre Maxime Prévot. Le projet s'est notamment distingué par son intégration "optimale" dans le tissu urbain.

Sur le terrain de la Régie foncière, la Ville souhaite retisser une toile urbaine conforme à la typologie du cadre bâti existant et à venir. Ceinturé par trois rues, le site de 1,3 hectare bénéficie de nombreux atouts en vue d'une reconversion urbaine.

Le concours pour la conception, la réalisation et la promotion du projet a été lancé en 2017 et, sur cinq candidats retenus, trois offres ont finalement été déposées. Une série de critères inscrits dans le cahier des charges devaient être respectés pour avoir un maximum de chances d'être élu. Parmi les critères: un projet proposant un habitat de qualité, un grand espace public sous forme de parc, un jardin au cœur des logements, une bibliothèque comme élément rayonnant du quartier, la valorisation du musée Africain présent sur le site ou encore la présence d'une brasserie comme lieu de rencontre. La présence d'un commerce de proximité, d'un parking et le respect de critères environnementaux strictes étaient également inscrits au cahier des charges.

Finalement c'est le projet "Coeur de ville" qui structure le nouvel îlot à partir des différentes perspectives urbaines existantes qui a été retenu. Parmi les aspects positifs: la création de véritables espaces de vie, le fait qu'il soit exemplaire sur le plan développement durable, l'intégration du genre ou encore l'aménagement de jeux d'eau ont séduit le jury. Dans le projet proposé, la bibliothèque communale passe de 500 à 2200 m² et est surplombé de logements. Une halle maraîchère est également intégrée et une série de logements surplombés d'une toiture mise à la disposition de l'agriculture urbaine font partie du projet.

Le projet non-subsidié est estimé à un montant d'environ 54 millions d'euros, dont 7 millions investis par la Ville. Le dépôt de permis est prévu pour début 2019 tandis que la fin des travaux est attendue en 2022.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK