La skippeuse carolo, Marie-Amélie Lenaerts, première belge à boucler la Mini Transat en solitaire

Marie-Amélie Lenaerts est devenue la première femme belge à boucler la Mini Transat, en solitaire.
3 images
Marie-Amélie Lenaerts est devenue la première femme belge à boucler la Mini Transat, en solitaire. - © www.marinsdaudace.com

Marie-Amélie Lenaerts participait à la Mini Transat 2019, une traversée de l'Atlantique entre La Rochelle et la Martinique. Une course en solitaire, sans assistance, qui permet de retrouver l'essence de la voile et la navigation.

Marie-Amélie Lenaerts a touché le sol de la Martinique mercredi (vers 10h00, heure belge), devenant ainsi la première femme belge à réaliser cet exploit

Cela fait deux ans que la trentenaire, originaire de Gosselies, préparait cette traversée. Un projet sur le thème de l'audace. "Je n’étais pas émue au moment de franchir la ligne d’arrivée. J’étais plutôt émue parce que je me suis dit que c’était la dernière fois que j’allais affaler ma grand-voile. Après, je rends mon bateau (…) L’audace, c’est important dans la vie ! C’est un moteur qui permet de réaliser ses rêves. Il faut pouvoir l’écouter, suivre ce que l’on ressent dans ses tripes et avoir le courage de faire le premier pas en-dehors de sa zone de confort. Le premier pas est vraiment le plus important, spécialement lorsqu’on aborde une zone inconnue. Une fois qu’on l’a fait, ça va. Mais il faut parvenir à oser le franchir..."

Une audace qui lui a visiblement ouvert les portes d’une formidable aventure sportive et humaine. "J'ai vraiment mal vécu la première étape car j'étais seule, sans classement... Du coup, je m'étais fixé comme objectif pour la deuxième étape de passer des moments seule et de les apprécier. Au final, j'ai fait cinq jours toute seule - ce qui n'est pas énorme sur 19 - mais ça s'est bien passé ! J'apprivoise encore mais je commence à apprécier (rires)..."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK