La sécurité routière wallonne évoquée à Charleroi

La sécurité aux abords des ronds points a été mise en question au cours de la réunion
La sécurité aux abords des ronds points a été mise en question au cours de la réunion - © Google Street View

Une centaine d'échevins wallons de la sécurité routière de étaient réunis à Charleroi ce mercredi. Le ministre wallon des travaux publics, Carlo Di Antonio, voulait faire le point avec eux sur la sécurité des accès aux écoles et des passages pour piétons ainsi que sur l’installation de barrières de sécurité et sur la rénovation des voiries.

La sécurité routière est un sujet vaste mais les communes y prêtent de plus en plus d'attention. Et cette première assemblée des échevins wallons de la sécurité routière allait dans le sens d'une plus grande conscientisation générale de la sécurité des usagers de la route. Et ce même si les communes sont toutes confrontées à des problèmes parfois bien spécifiques.

Cette réunion était une première puisque, il faut le rappeler, c’est la première fois que les nouveaux collèges communaux comportent tous un poste d’échevin de la sécurité routière.

Au cours de cette matinée d'information, différents experts ont présenté leurs idées sur la sécurisation des passages pour piétons auprès des écoles, les ronds-points, les routes bordées d'arbres. Il y avait là un grand réservoir d'idées où chacun pouvait glaner celle dont il a besoin.

Christine Borowiak, Daniel Barbieux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK