La roseraie communale de Chaumont-Gistoux: un trésor caché qui revit

Des visites guidées sont régulièrement organisées par les bénévoles
Des visites guidées sont régulièrement organisées par les bénévoles - © S. Vandreck

Le week-end des parcs et jardins de Wallonie est l'occasion de redécouvrir des lieux connus, comme le parc d'Enghien ou celui du château de Freÿr, mais aussi de visiter des endroits insoupçonnés du public, bichonnés par des jardiniers amateurs. C'est le cas de la roseraie communale de Chaumont-Gistoux. Créée au milieu des années 80 par Ivan Louette, jardinier de la commune, passionné de roses, elle regroupe une collection de pas moins de 600 variétés, essentiellement des rosiers botaniques, des roses anciennes et même... des créations personnelles. "Il a créé une quinzaine de roses, dont "fontaine des loups", en hommage au lieu où vivaient ses grands-parents, ici à Chaumont-Gistoux", indique Yvan Capouet, l'un des bénévoles qui font revivre le jardin. Ils sont une dizaine à avoir retroussé leurs manches il y a quatre ans pour éviter que l'espace, laissé à l'abandon, ne soit transformé en parking. Deux samedis par mois, ils viennent entretenir et animer les lieux, ouverts au public.

Un jardin naturel en avance sur son temps

La roseraie ne ressemble pas à une roseraie classique: ici pas d'alignements stricts, mais un joyeux fouillis où les rosiers côtoient les géraniums et fleurs sauvages. "Yvan Louette était un précurseur. Pour nous, ça n'a jamais été un effort de respecter la charte des parcs et jardins de Wallonie, et même la loi, qui veut que chaque espace ouvert au public soit géré de manière propre, sans pesticides ni herbicides. C'est le cas ici depuis trente ans. On peut laisser les roses en équilibre avec la nature", rappelle Yvan Capouet. C'est ainsi que plusieurs spécimens ont atteint une taille impressionnante, comme un très rare "rosier-châtaigne", en provenance de Chine, qui fait près de cinq mètres de haut et dont les fruits hérissés de picots ressemblent à des bogues de marrons. Le jardin est reconnu par les plus grands spécialistes, qui ont donné de nombreux conseils aux bénévoles. Les habitants des environs, eux, le redécouvrent à chaque visite guidée organisées sur le site.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK