La restauration des toits des musées du Cinquantenaire "va bon train" et devrait être terminée d'ici 2022

Selon la Régie des Bâtiments en charge des travaux, la rénovation des toits du Musée Art & Histoires "avance bien" et sera terminée d’ici janvier 2020.

Ces rénovations de grande envergure ont débuté en octobre 2018. Les travaux se déroulent en quatre phases, cela répartit sur une période de quatre ans. Le coût global est estimé à 21 millions d’euros, dont plus de la moitié (52,5%) financée par le gouvernement fédéral via la Régie des Bâtiments et Beliris, et le fonds d’investissement du fédéral pour la Région bruxelloise (47,5%).

"Nous pouvons être fiers de ce qu’offrent nos musées belges. C’est pourquoi il est indispensable de prendre soin des bâtiments abritant ces musées. Une rénovation en profondeur était nécessaire et je me réjouis que la Régie des Bâtiments rende aux toitures du Parc du Cinquantenaire leur splendeur d’antan. Le travail n’est pas fini, mais la première phase offre déjà les résultats escomptés", a déclaré Koen Geens, le ministre de la Justice, chargé de la Régie des Bâtiment par voie de communiqué.

Infiltrations d’eau et mauvais état des toitures

La restauration en profondeur des toitures était nécessaire en raison des infiltrations d’eau dues au mauvais état des toits. La superficie totale des toits représente 31.000 mètres carrés, soit l’équivalent de six terrains de football. Avant le début des travaux, des experts ont procédé à une étude approfondie pour en poser le diagnostic. L’une des difficultés réside dans le procédé de restauration. Les toits doivent être réparés selon les techniques et les matériaux d’origine. Les bâtiments des musées du Parc du Cinquantenaire sont en effet classés au patrimoine comme monument. Etant donné la complexité du projet, les travaux ont été répartis en quatre phases, étalées sur une période de quatre ans. Pendant ce laps de temps les musées restent toutefois ouverts aux visites.

Bientôt la fin de la première étape

"Une première étape cruciale du master plan de rénovation adopté par le gouvernement en 2016 est donc sur le point d’être franchie, fruit de la bonne collaboration entre les différents acteurs. C’est de très bon augure pour les phases suivantes ", s’enthousiasme Sophie Wilmès, la Ministre fédérale en charge de la politique scientifique. Cette première étape concerne une partie des toits du Musée d’Art et d’Histoire qui comprend la toiture de la cour carrée, la toiture autour du jardin du cloître et celle du Narthex.

Pour les toits autour du jardin du cloître et de la cour carrée, l’ancien recouvrement en zinc a été démonté et un pare-vapeur, une sous-toiture et une isolation ont été placés. Les toits sont équipés d’un nouveau recouvrement en zinc, et ce, selon les techniques d’origine. Une remise à neuf des lanterneaux est également prévue. La coupole de la bibliothèque, située à côté de l’entrée principale du musée, a complètement été démontée. Les chevrons en bois sont rénovés, alors qu’une isolation et un nouveau recouvrement en plomb sont placés. Une phase de test est également en cours pour les façades en verre du Hall de l’aviation du Musée de l’Armée.

Les phases suivantes prévoient la restauration de l’autre partie des toits du Musée d’Art et d’Histoire. Ensuite viendra le tour des toits d’Autoworld en 2020 et 2021 puis ceux du musée de l’Armée et le revêtement de toitures de l’arc de triomphe d’ici 2022.

2 images
Le déroulé des phases de rénovation © Régie des Bâtiments

Quelques images de la visite des ministres Geens et Wilmès sur les toits des musées.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK