La Reine Mathilde en visite à Charleroi : "Une rencontre que je n’oublierai jamais"

Mardi matin, la Reine Mathilde s’est rendue à la boulangerie Les Tartes Vertes pour un échange avec Microstart, dont elle est marraine, une entreprise qui octroie des crédits lorsque des personnes ont un accès difficile aux crédits bancaires classiques. Avec un objectif : développer l’entreprenariat féminin. La rencontre a justement eu lieu dans une boulangerie que Microstart a financé.

Des crédits jusqu’à 25.000€

C’était le rêve de Salima : ouvrir sa propre boulangerie. Secrétaire de formation, elle s’est lancée comme indépendante à 40 ans. D’abord en roulotte en 2017, et après une formation en boulangerie-pâtisserie à Namur, c’est finalement en janvier 2020 que Salima a pu vendre ses pâtisseries bio pour la première fois avec Grégory, son mari. Un rêve possible grâce à Microstart : "Avant de commencer à me lancer, je voulais un autre produit bancaire que l’habituel. Dès que j’ai pris rendez-vous, ils m’ont dit que notre projet était très bien et ils étaient très heureux de me recevoir. Ils m’ont bien aidé sur l’aspect financier, je ne peux que les recommander", explique Salima.

Tout le monde a le droit d’entreprendre, qu’importe son genre

"On donne des crédits jusqu’à 25.000€ pour démarrer un business", précise le CEO de Microstart Dirk Dewitte. "Tout le monde a le droit d’entreprendre, qu’importe son âge, qu’importe sa religion et qu’importe son genre. C’est très important pour nous parce que nous finançons des gens qui n’auraient pas pu lancer leur activité", poursuit-il. Depuis 10 ans, Microstart a aidé plus de 30.000 clients et s’occupe d’environ 1900 clients actifs à l’heure actuelle. "D’après une étude indépendante, 84% de nos clients qui commencent sont encore en activité après 2 ans. Pendant cette période, ils engagent en moyenne 0,6 personne", détaille le CEO.

Une rencontre stressante

Je n’en dormais plus

Salima a été choisie pour représenter la femme entrepreneuse cette année par Microstart. "Pour moi c’est un honneur, c’est un privilège et j’ai tout de suite accepté, ça ne se présentera qu’une fois dans ma vie. Cette rencontre avec la Reine, c’est une rencontre que je n’oublierai jamais. Je n’aurais jamais pensé vivre une expérience pareille. C’est une reconnaissance de mon travail depuis toutes ces années. Elle m’a mis très à l’aise. J’étais très stressée, depuis plusieurs jours je n’en dormais plus". L’occasion d’échanger à propos de la place de la femme dans l’entreprenariat. "Elle a vraiment à cœur de voir de plus en plus de femmes dans l’entreprenariat", confie la gérante des Tartes Vertes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK