La région wallonne investit dans le parc technologique à côté du MontLégia

L'une des vues d'architectes du futur parc biotechnologique à l'arrière du CHC
L'une des vues d'architectes du futur parc biotechnologique à l'arrière du CHC - © Greisch

La "société de gestion des participations", c’est une sorte de bras armé du gouvernement wallon pour intervenir dans l’économie. Elle soutient des entreprises en difficulté, elle participe à des projets de développement, et elle dispose d’une filiale spécialisée dans le domaine de la santé. Par son intermédiaire, elle vient d’annoncer un apport de vingt millions au LegiaPark, le centre d’affaires des biotechnologies, à construire à l’arrière de la nouvelle clinique du MontLegia. Vingt millions, c’est un quart de l’investissement nécessaire à cette infrastructure d’accueil de firmes à la pointe des sciences du vivant. Vingt millions, la moitié en capital souscrit auprès du fonds immobilier qui chapeaute le LegiaPark, et les dix autres millions sous la forme d’un prêt.

C’est un outil important pour la recherche et l’innovation en région liégeoise qui reçoit un coup de pouce. Le groupe de relance Noshaq a déjà apporté sa contribution, dans ce dossier. Trente mille mètres² de bureaux, de laboratoires et de salles blanches sont prévus, qui devraient être totalement opérationnels dans le courant de l'année prochaine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK