Acheté en 1981, construit il y a plus de 50 ans, leur chalet à Durbuy doit être démoli sur ordre de la région wallonne

Depuis une dizaine d’année, Pierre et Geneviève habitent dans un petit chalet au bord de l’Ourthe. Situé en zone forestière, aucune habitation ne devrait s’y trouver. Ce couple n’a donc pas eu droit à un permis d’urbanisme.

D’après Pierre Steyaert, le propriétaire du chalet, ce n'était pas un problème à l'époque: "Les actes sont passés chez le notaire de Durbuy, qui était à l’époque le Bourgmestre, et il nous a dit qu’il n’y aurait aucun problème en nous montrant un procès-verbal signé par la Région wallonne, le bourgmestre et le procureur du roi". Le notaire de l’époque dément cette information aujourd’hui.

Début des années 2000, la Région wallonne demande aux propriétaires de démolir leur bien. Un acte inconcevable pour eux, ils décident donc de se battre.

Après 17 ans de procédure, ils doivent aujourd’hui exécuter la décision judiciaire. "On est là pour exécuter la loi en Wallonie, on ne construit pas n’importe où, n’importe comment, explique Nicolas Yernaux, porte-parole du SPW. Il y a des règles à respecter. Malheureusement, les services nous le confirment, des personnes continuent à construire sans permis de bâtir. Donc là évidemment, on s’expose à la sentence de la justice".

Ce qui choque également les propriétaires, c'est que la propriété contigüe à la mienne possédait un chalet en bois de 30 m² sur 1 ha de terrain en zone forestière.

Mais dans ce cas, le nouveau propriétaire a obtenu de la Région wallonne l’autorisation  de destruction du chalet avec obligation de reconstruire en pierres du pays. S’en est suivi une demande d’agrandissement de 80m² dont 30 obtenu avec une dérogation au plan de secteur (zone forestière d’intérêt paysager Natura 2000).

Pour Pierre et Geneviève, c'est clairement deux poids, deux mesures.

Les propriétaires espèrent toujours une clémence politique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK