La Province de Namur hérite d'archives exceptionnelles sur le cinéma

La Province de Namur hérite d'archives exceptionnelles sur le cinéma.
La Province de Namur hérite d'archives exceptionnelles sur le cinéma. - © Flickr-Frédéric Bisson

Namur accueillera bientôt un important fonds sur le cinéma. Il s'agit du Centre international de documentation cinématographique installé jusqu'à présent à Mariembourg.

C'est une bonne nouvelle pour les amoureux du 7ème art. Ce fonds était géré depuis de longues années par des passionnés, qui ont accumulé au fil du temps des quantités collossales de livres, revues, affiches et photos sur le cinéma.
La Province de Namur a acquis ce fonds, et compte faire connaitre l'outil aux étudiants, aux chercheurs ou simplement aux amateurs de cinéma.

Le fonds est constitué de trois mille cinq cent livres, 100 000 photos, des milliers d'affiches, et 150 000 dossiers contenant des coupures de presse.

Quantitativement, c'est le plus important fonds documentaire de Wallonie sur le cinéma. Il contient notamment le Fonds Francis Bolen, un historien du cinéma belge, ou encore la bibliothèque de Célim Sasson, qui anima le célèbre Carrousel aux images de la RTBf de 1961 à 1986.

La valeur scientifique du fonds doit encore être évaluée. Installé à Mariembourg depuis près de 40 ans, il était géré par une association de passionnés, qui éditait aussi la revue Grand angle. Mais les étudiants et les chercheurs ne s'y rendaient que très rarement, préférant la Cinémathèque royale de Bruxelles ou les bibliothèques universitaires.

La Province de Namur a acquis cet important fonds documentaire et compte le valoriser. Le travail d'inventaire est en cours, et la numérisation de la collection de photographies va démarrer dans les mois qui viennent.

A terme, les livres et les collections de revues cinématographiques seront intégrées aux catalogues de la bibliothèque provinciale. Le tout devrait être consultable par le public d'ici à trois ou quatre ans, lorsque les travaux de la Maison de la Culture de Namur seront terminés.

François Louis

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK