La prostitution en rue désormais interdite sur le territoire de Charleroi

La prostitution en rue désormais interdite sur le territoire de Charleroi
La prostitution en rue désormais interdite sur le territoire de Charleroi - © Tous droits réservés

Un nouveau règlement communal interdisant la prostitution de rue a été adopté mardi par le collège communal de Charleroi. Le règlement limite également l'exploitation de débits de boissons destinés au même commerce.

En juin 2011, une dérogation avait été accordée à la prostitution de rue, l'obligeant à se déplacer vers l'arrière des bâtiments des TEC Charleroi sous le ring. Cette dérogation n'avait cependant pas été respectée. Les prostituées avaient régulièrement regagné leur précédent quartier et poursuivi leurs activités à proximité d'établissements scolaires. De plus, l'endroit où elles exerçaient, peu sécurisé, donnait lieu à des bagarres.

Un nouveau règlement a dès lors été mis à l'étude, après consultation d'ASBL spécialisées, de la police et des riverains. Paul Magnette l'a présenté ce mardi en compagnie de la députée Véronique Salvi, alors échevine, qui a présidé le comité chargé de la préparation de ce règlement.

Après approbation par le conseil communal fin novembre, la prostitution de rue sera désormais interdite sur tout le territoire de Charleroi, mettant un terme à la dérogation du règlement de 2011. Il s'agit aussi, explique-t-on, d'en terminer avec "l'appel d'air" que constituait cette dérogation, qui avait amené des prostituées venues d'ailleurs exercer à Charleroi.

L'exploitation d'établissements où sont employées plusieurs personnes destinées à la prostitution est désormais elle aussi interdite, à l'exception des débits de boissons déjà existants le long du faubourg de Bruxelles et le long de la N5, à Gosselies.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK