La procédure Renault continue chez Holcim à Haccourt

L'unité de broyage de ciment de Haccourt emploie actuellement 43 personnes.
L'unité de broyage de ciment de Haccourt emploie actuellement 43 personnes. - © holcim.be

Le conseil d'entreprise extraordinaire du groupe cimentier s'est réunit ce mercredi. Il a discuté des menaces de fermeture qui planent sur l'unité de broyage de Haccourt, où 43 emplois sont menacés.

Dès l'ouverture de cette nouvelle réunion organisée dans le cadre de la phase 1 de la procédure Renault, le front commun syndical a déclaré qu'il ne voulait plus continuer à discuter de la fermeture du site. Il considère en effet qu'elle ne se justifie pas et il souhaite que la discussion porte sur le maintien de l'activité à Haccourt.

La direction s'est dite d'accord de poursuivre la phase d'information et de consultation sur l'analyse de la viabilité du site.

Le conseil d'entreprise extraordinaire de Holcim Haccourt se réunira à nouveau le 11 mars.

 

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK