La première académie belge de maniement du sabre-laser ouvre à Celles

Première académie belge de maniement du sabre-laser à Celles
4 images
Première académie belge de maniement du sabre-laser à Celles - © Sarah Heinderyckx

Fans de Star Wars, lisez bien ce qui suit : la première académie belge de maniement du sabre-laser vient d'ouvrir ses portes à Celles, dans le Hainaut. Les apprentis Jedi s'y retrouvent une fois par semaine pour parfaire leur technique. Une activité ludique et sportive à grands renforts de lumières et d'effets sonores.

À l'origine de l'académie, un père et son fils. Ils découvrent l'activité par hasard en surfant sur internet. Pour se former, ils vont jusqu'en Italie à plusieurs reprises depuis plus d'un an. Après avoir passé quelques examens, ils peuvent enfin ouvrir la première école belge à Celles à la mi-février.

"C'est un mix entre le côté fun et ludique du sabre-laser et un esprit sportif avec les duels de fin de cours, explique le recteur, Luc Delassois. Les membres ont la possibilité d'apprendre sept styles de combat étalés sur une dizaine d'années", ajoute-t-il.

Fans de Star Wars ou pas

Parmi les élèves, beaucoup de fans de Star Wars évidemment. Mais le fils du recteur, devenu instructeur, avoue n'avoir accroché à la saga que grâce au sabre-laser : "À la base, je n'étais pas vraiment fan. Mais à force de manier le sabre, je le deviens ! Je pourrais faire ça pendant des heures. Combattre, ça m'amuse vraiment", confie Thomas Delassois.

 

Technique et physique

Apprendre le maniement du sabre-laser, c'est d'abord beaucoup de vocabulaire et de technique. Chaque mouvement d'attaque ou de défense porte un nom. Mais c'est aussi une activité très sportive. Dans la petite salle du centre sportif de Celles, on transpire.

"C'est plus physique que ce qu'on pourrait croire. Quand on se bat pendant plusieurs minutes de suite, c'est crevant", avoue Nathan Werts, un des élèves. Cassandre Feuillien, une des trois filles du clan confirme : "C'est un cours sérieux, c'est ça qui m'intéresse aussi. On ne joue pas, on apprend des choses sportives et c'est chouette".

Sabres-lasers

Le Ludosport, comme on appelle le maniement du sabre-laser, s'adresse à tous, de 7 à 77 ans. Il fait essentiellement travailler le poignet pour manier les fameux sabres. Des outils munis de lampes LED fournis par l'académie, sauf pour les mordus de technologie comme Thomas Delannay : "Je construis mes propres sabres-lasers depuis que je suis tout petit. Depuis peu, je me suis mis à l'électronique. Je récupère des tubes d'aspirateur, des tuyaux de chauffage ou même des pièces de voiture. On peut faire un sabre-laser plus vrai que nature, comme dans le film avec les vrais sons", explique-t-il.

À l'avenir, les créateurs de l'académie espèrent que d'autres cours s'ouvriront un peu partout en Belgique. Que la force soit avec eux !

Sarah Heinderyckx

Ci-dessous, retrouvez notre reportage en vidéo

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK