Première belge: de vrais moutons policiers en herbe à Nivelles

Le chef de corps de la zone de police Nivelles-Genappe, Pascal Neyman, et Blanche Flemal, directrice des Ressources matérielles de la zone et initiatrice du projet d'écopâturage
4 images
Le chef de corps de la zone de police Nivelles-Genappe, Pascal Neyman, et Blanche Flemal, directrice des Ressources matérielles de la zone et initiatrice du projet d'écopâturage - © Rtbf

Nivelles aura bientôt des moutons autour de son poulailler. Il n’est pas question d’un nouvel élevage, mais d'un projet d'écopâturage de la police locale de Nivelles-Genappe. Elle sera bientôt la première du pays à utiliser des moutons ou des chèvres pour tondre la pelouse entourant son commissariat. Mais le terrain d’un hectare et demi devrait aussi accueillir des plantes mellifères et des ruches. "Une manière, pour la police, de s’inscrire dans une démarche écologique proactive", explique Blanche Flemal, initiatrice du projet et directrice des Ressources matérielles de la zone de police Nivelles-Genappe.

Les premiers animaux devraient arriver au printemps prochain. Quant à l’entreprise de travail adapté actuellement chargée de tondre le gazon, elle sera à nouveau sollicitée lors du prochain appel d’offres, pour tailler les haies, notamment. "Nous voulons préserver cette dimension sociale tout en développant nos démarches écologiques; nous voulons montrer l'exemple et agir concrètement", précise Pascal Neyman, chef de corps. Une approche écologique qui s’ajoute à d’autres projets, comme l’utilisation de voitures au gaz naturel.

Pour ce projet vert, la police nivelloise devrait obtenir un subside provincial pour poser les clôtures de l’écopâturage, ainsi qu’un subside régional pour les prés fleuris et les plantes mellifères.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK