La plus grande foire d'arts au monde à 30 kilomètres de Liège

Parmi les 270 exposants venus de 20 pays différents (Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Belgique, Argentine, Japon,…) on trouve notamment la maison Wartski, de Londres. Récemment, elle a négocié un objet mythique, un des œufs en or de Fabergé, que le tsar Alexandre III de Russie offrait à sa femme lors de la fête de Pâques. On croyait cette pièce unique perdue à jamais, elle a été retrouvée totalement par hasard, par un Américain qui l'avait achetée au poids.

"L’histoire est assez incroyable, explique Kathleen Purcell , directrice de la maison Wartski. Ces messieurs ont acquis cet objet sur une brocante. Un beau jour, en surfant sur internet, ils ont vu mon collègue parler d’une œuvre qui était perdue. Sans rendez-vous, ils ont pris le premier vol en partance des Etats-Unis et sont arrivés chez nous. Nous avons identifié cette pièce, et nous l’avons présentée à un seul collectionneur. Il l’a acquise tout de suite. Je ne peux pas vous dire la destination ultime de cette pièce. On garde l’anonymat sur l’identité de l’acquéreur. Nous ne communiquons pas non plus sur la somme exacte, mais on parle de plusieurs millions d’euros".

Sydney Picasso à la TEFAF

Présente à la TEFAF, Sydney Picasso est la belle-fille du célèbre peintre. Spécialiste de l'art contemporain, elle a notamment travaillé pour le centre Georges Pompidou et collabore encore avec le musée d'art moderne de New York. Bref c'est une référence en la matière. Ce qui a amené la TEFAF à lui confier cette année l'organisation d'une exposition de sculptures. Porter le nom de Picasso aurait pu être problématique pour s’imposer dans le monde de l’art. "J’ai adopté cette famille, ce nom. Je ne pense pas que ce soit, ni un atout, ni un handicap", confie Sydney Picasso.

La ville de Liège est propriétaire d’un tableau de Picasso, "La famille Soler", exposé en ce moment à la Cité Miroir dans le cadre de l’exposition "L’art dégénéré selon Hitler". "Je le connais. C’est très intéressant comme tableau, parce qu’on voit le jeu de couleurs et une perspective qui est totalement picturale", analyse Sydney Picasso

Cette foire d’art est à découvrir jusqu'au 22 mars. On y attend plus de 70 millle visiteurs. Attention tout de même : le prix d'entrée n'est pas donné, c'est 40 euros.

Selon la TEFAF, l’an dernier, le marché mondial de l’art a battu un nouveau record, avec des ventes qui ont atteint 51 milliards d’euros (+7% par rapport à 2013).

 

Marc Hildesheim

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK