La nuit du hacking à Charleroi pour se protéger des pirates

Tester ses compétences de hacker pour mieux protéger les entreprises
Tester ses compétences de hacker pour mieux protéger les entreprises - © RTBF

Une compétition internationale de hacking s'est déroulée la nuit de samedi à Charleroi. Le but de la rencontre: tenter de percer les failles des systèmes informatiques pour le seul plaisir de la performance.

Contrairement aux pirates qui poursuivent des visées illégales, certains hackers sont spécialisés dans la sécurité informatique. C'est cette forme de hacking "éthique" qui était au centre d'une compétition très animée à Charleroi.

12 heures sous tension

Après une nuit entière passée derrière leurs ordinateurs, au décompte final, c'est le soulagement pour la vingtaine de participants à cette compétition. Pendant 12 heures, ces informaticiens, amateurs, étudiants ou professionnels, se sont affrontés lors d'un challenge de hacking éthique.

Tester les serveurs

Organisateur du concours, Rudi Rez explique que les épreuves correspondent à des failles de sécurité existant dans le monde réel : "Ils ont la possibilité de tester les défenses de serveurs et d’autres systèmes informatiques".

Nicolas Dupoty, étudiant en informatique précise pour sa part que le hacker est un bidouilleur qui veut à la fois s’amuser et comprendre le système: "Des hackers, il en faut, car le seul moyen de savoir si un système est faillible, c’est d’essayer d’y pénétrer. Mais avec l’accord des personnes ciblées bien évidemment."

Ces hackers "pour la bonne cause" sont d'ailleurs employés dans la plupart des grandes entreprises privées et institutions publiques, pour protéger leurs systèmes informatiques de plus en plus souvent victimes de tentatives de piratage.

Jean-Christophe Adnet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK