La montre d'un pilote de l'US Air Force retrouvée à Couvin et rendue à sa famille 75 ans après sa mort

A gauche, Paul Denbo, dont l'avion a été abattu le 12 août 1944 au-dessus de Bruly; à droite Steve Snyder reçoit la montre des mains de Roger Nicolas.
2 images
A gauche, Paul Denbo, dont l'avion a été abattu le 12 août 1944 au-dessus de Bruly; à droite Steve Snyder reçoit la montre des mains de Roger Nicolas. - © Tous droits réservés

Roger Nicolas, professeur de mathématiques à la retraite et passionné par l'histoire de sa région, a de la suite dans les idées. Depuis l'enfance, dans les bois de Brûly-de-Pesche, il cherche les traces de quatre avions américains qui se sont crashés durant la seconde guerre mondiale.

"C'est le dernier qui m'a donné le plus de fil à retordre, raconte-t-il, un P51 Mustang qui s'est écrasé au sol en août 44. J'ai récolté plusieurs témoignages dans mon village, dont celui d'un monsieur aujourd'hui âgé de 91 ans, qui se souvenait avoir sorti le pilote de la carlingue en flammes. Mais il n'était plus en mesure de préciser l'endroit du crash."

Qu'à cela ne tienne, Roger Nicolas s'arme d'un détecteur de métaux et s'en va arpenter les bois. Et il finit par découvrir dans le sol des restes de munitions, dont des douilles éclatées. Or, le témoin avait expliqué qu'il avait dû s'éloigner rapidement de l'avion en flammes parce que les munitions de l'appareil explosaient à cause de l'incendie. A quelques mètres des minutions, Roger Nicolas découvre une montre. "Vu son état, elle était manifestement là depuis longtemps mais elle pouvait très bien appartenir à un promeneur ou un chasseur."

Le cadran est abîmé, mais le dos en inox est quasi intact, avec des inscriptions gravées : marque, numéro de série... "Des recherches sur Internet nous apprennent que ce modèle était distribué par l'US Air Force à ses pilotes pendant la guerre." En poussant plus loin, Roger Nicolas découvre que le pilote tombé ce jour-là dans les bois de Brûly s'appelait Paul Denbo. Il était âgé de 24 ans.

"On sait même qu'il avait effectué deux missions ce jour-là, le 12 août 44, détaille Roger Nicolas : la première à Rouilly en France, le matin ; et la seconde, l'après-midi, pour bombarder une gare et un pont à Charleville-Mézières. C'est à l'occasion de cette seconde mission qu'il a été abattu par les Allemands."

Paul Denbo a été enterré le 16 août par l'armée allemande dans un village près de Florennes, avant d'être inhumé définitivement au cimetière américain de Neuville-en-Condroz.

Cette semaine, lors d'une cérémonie organisée à l'hôtel de ville de Couvin, la précieuse montre a été remise à Steve Snyder, lui-même fils d'un autre aviateur américain de la seconde guerre mondiale. Il était en Belgique pour commémorer les 75 ans de la libération. Et il s'est chargé de rapporter la montre aux Etats-Unis, pour la confier à la nièce de Paul Denbo, qui habite en Californie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK