La moitié du village de Williers est à vendre

Williers est un charmant petit village français d’une quarantaine d’habitants situé à un jet de pierre de Florenville. D’habitude si paisible, il est pris d’assaut ces derniers jours par des candidats acquéreurs.

Il faut dire que la moitié du hameau est à vendre et surtout les habitations sont proposées à prix plancher. Une petite maison à rénover est ainsi proposée à la vente à 8000 euros, une coquette demeure ornée d’une façade en pierres de France à 21 000 euros et un ancien café, dont l’état est, dit-on, impeccable, à 40 000 euros.

Depuis mardi, un huissier de Sedan enchaine les visites. Comme le village se situe à côté de la frontière, énormément de Belges tentent leur chance. Deux frères sont venus de Bastogne et de Florenville visiter les lieux. "A 8000 euros, on ne peut que venir voir ", s’exclame Richard Mathieu, "rien à voir avec le prix des maisons qui se vendent chez nous à plus de 200 000 euros". Son frère aimerait trouver la "perle rare" pour ses vieux jours.

Du côté des villageois, il y a beaucoup moins d'enthousiasme. Ils se sentent envahi par les candidats acheteurs et par les médias. Puis surtout, beaucoup connaissent très bien le propriétaire, un millionnaire belge qui n’a pas choisi de mettre ses biens en vente. C’est la justice qui l’y a forcé après des déboires financiers. Il doit aujourd’hui un demi-million d’euros à un créancier.

La vente aux enchères est prévue le 20 mai à Charleville-Mézières. Sauf si le millionnaire réussit à payer ses dettes avant. La vente sera alors annulée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK