La mémoire bruxelloise reconstituée à travers un inventaire du patrimoine mobilier

Plus de 6000 références figurent déjà dans l'inventaire du patrimoine mobilier bruxellois
2 images
Plus de 6000 références figurent déjà dans l'inventaire du patrimoine mobilier bruxellois - © Tous droits réservés

Qu’est-ce qui constitue l’histoire d’une région et de ses habitants ? On pense évidemment au patrimoine dont les traces sont encore bien présentes… Les bâtiments prestigieux, les palais, les parcs et sites naturels, le folklore. Mais il y a aussi quantité d’objets disséminés dans les musées, les églises, les administrations ou chez les particuliers. C’est ce que l’on appelle le patrimoine mobilier dont un inventaire est en cours de réalisation chez Urban. Brussels, l’administration régionale compétente pour l’urbanisme et le patrimoine. Un inventaire que l’on peut déjà consulter sur https ://collections.heritage.brussels/fr

Des vêtements, des cartes géographiques, des moyens de transport

Dans la base de données, on compte pour le moment environ 6800 références, des tableaux, des sculptures, mais pas seulement, explique Pascale Ingelaere, responsable du département Patrimoine Culturel Mobilier chez Urban. Brussels. "On trouve aussi des meubles, des vêtements, des textiles religieux, des instruments de musique, des cartes géographiques voire des moyens de transport. Nous avons par exemple, conservé au musée du tram, ce qui est sans doute le plus ancien tram au monde !". Mais au fait : A quoi sert un inventaire du patrimoine mobilier ? "Il sert de moyen de sensibilisation et de préservation pour les générations futures mais il sert aussi pour des recherches historiques"

Un gigantesque travail de mémoire, loin d’être terminé

Ce gigantesque travail de mémoire ne fait que commencer. Outre les 6800 objets déjà référencés, plus de 30.000 autres sont en cours de traitement. Et des dizaines de milliers d’autres attendent d’être répertoriés. Un travail de fourmi, mené en collaboration avec les musées, les fabriques d’églises, les administrations communales et les autres institutions bruxelloises qui, toutes, abritent ces traces du passé. C’est le cas par exemple d’un carton de tapisserie, datant du 16e siècle et conservé à la Maison du Roi ou du modèle en plâtre de "Sultan", (Musée de la Fonderie), dont le bronze (https://collections.heritage.brussels/fr/objects/11899) orne le zoo de New York, témoin d’un savoir-faire bruxellois et son exportation à travers le monde. Tous ces objets ont en commun d’être conservés ou d’avoir été réalisés à Bruxelles ou par un artiste bruxellois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK