La méditation, une pratique en vogue bonne pour la santé

La méditation est cette pratique qui consiste à atteindre un calme mental et maîtriser ses pensées. L'efficacité de la méditation est attestée par la science, et l'intérêt pour cette pratique est grandissant.

Mais de quoi parle-ton exactement ? Pour le savoir, nous nous sommes rendus à l'Institut bouddhique Yeunten Ling, à Huy, en province de Liège.

Ça me permet de prendre du recul sur ce que je vis au quotidien

Dans ce temple, une trentaine de personnes viennent s'initier à la méditation. Assis sur un petit coussin, tous respirent profondément l'air qui les entoure. Pendant cinq jours, ils vont recevoir une formation d'un Lama, un maître spirituel bouddhiste. L'occasion, pour Julie, de pratiquer correctement cet exercice: "Vu de l'extérieur, ça parait simple: on s'assied, ok. Mais, après, on fait quoi? plaisante-t-elle. "Moi, en tout cas, ça m'a été très utile. Le fait d'être avec d'autres personnes, d'avoir quelqu'un qui guide un peu, qui donne aussi parfois des conseils plus pratiques, ça permet de mettre vraiment un cadre à tout ça et d'avoir des outils en plus que ce qu'on pourrait trouver par nous-mêmes".

Antonin, lui, pratique quotidiennement la méditation depuis quatre ans. Cet exercice spirituel a des effets dans sa vie de tous les jours: "J'étais déjà quelqu'un de très calme, mais ça m'a apporté vraiment du calme, de la sérénité, et de pouvoir prendre du recul sur ce que je vis au quotidien".

Des bienfaits sur l'esprit et la santé mentale

Et ce calme a une raison scientifique. Steven Laureuys est neurologue au CHU de Liège. Il a étudié le cerveau du Lama Zeupa, un maître spirituel bouddhiste. Il lui a fait passer des IRM, des électroencéphalogrammes, il lui a scruté la tête sous tous les angles. Et il a pu découvrir que la méditation entraine de nombreux bienfaits sur l'esprit et la santé mentale.

2 images
Steven Laureys a étudié le cerveau du Lama Zeupa, un maître spirituel bouddhiste. © RTBF

"Quelqu'un comme Lama Zeupa qui fait beaucoup de méditation, on voit, avec nos enregistrements électro-encéphalographiques, qu'il a cette capacité d'avoir un contrôle sur ses pensées" explique Steven Laureys. "Nos pensées sautent d'un sujet à l'autre, et lui, il a une sorte de stabilité dans ses pensées. Alors que chez quelqu'un qui ne fait pas de la méditation, on voit que ça part dans tous les sens. Et puis, au niveau de la matière grise, on voit que la méditation, c'est un moyen de mieux vieillir. Lama Zeupa va sur ses 60 ans, et au niveau de son âge biologique, neurologique, il est au moins 10 ou 15 ans plus jeune. Des études cliniques ont montré que ça peut même être un outil pour les personnes qui sont à risques de développer une démence dégénérative".

La méditation: archives JT 01/04/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK