La marche contre Marrakech à Bruxelles: la région arrêtera les manifestants

Les forces de l'ordre seront mobilisées pour arrêter la tenue de la manifestation contre le traité de Marrakech, affirme Rudi Vervoort, le ministre président de la Région Bruxelloise."Un arrêté a été pris. Ça veut dire que tout sera mis en œuvre de manière opérationnelle pour assurer le respect de l’arrêté". 

"On se fonde toujours sur des rapports établis par les services de police" a-t-il précisé. "L'enjeu principal est le maintien de l'ordre public. Il y avait un certain nombre de craintes au niveau de l'organisation de la manifestation. Sur base des informations reçues, de ce qui circule sur les réseaux sociaux et d'un contexte de manifestations répétées, nous avons décidé d'interdire la manifestation", a déclaré Rudi Vervoort au micro de la RTBF. 

Cet arrêté de la Région est en réaction face aux déclarations des organisateurs de la marche. "Nous manifesterons tout de même dimanche contre le pacte sur les migrations de Marrakech", a insisté Filip Brusselmans, responsable presse de KVHV Anvers et initiateur de l'événement.

Selon Filip Brusselmans, des bus de manifestants en provenance de six centres urbains vont prendre la route de Bruxelles dimanche matin. "Les participants à cette manifestation sont les personnes qui seront victimes du pacte des migrations de Marrakech. Ils ont le droit d'exprimer leur opinion dans la rue", estime-t-il.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK