La Maison de la Culture de Namur entame son chantier de rénovation et d'extension

La Maison de la Culture de Namur, rénovée et agrandie, à l'horizon 2019.
7 images
La Maison de la Culture de Namur, rénovée et agrandie, à l'horizon 2019. - © Philippe Samyn & Partners Architects and Engineers

Depuis peu, le site de la Maison de la culture de Namur est cerné par des barrières de chantier. Les travaux de rénovation et d'agrandissement du bâtiment inauguré le 24 mai 1964 vont débuter lundi 6 février. Un démarrage avec 5 mois de retard suite au recours introduit par des riverains inquiets de voir leur vue obstruée par les nouveaux bâtiments de la Maison de la Culture, un site qui passera de 4500 à 6000 m², soit 30% de plus, à l'horizon 2019.

Transfert d'œuvres d'art

Première phase de ce chantier qui va durer 2 ans: le déménagement d’œuvres d'art, dont les sculptures situés devant et à l'arrière du site. "Après avoir donné ou vendu les sièges de la salle de spectacles cet été, nous allons devoir transférer nos œuvres d'art ailleurs, et pendant toute la durée du chantier", explique Bernadette Bonnier, directrice de la Maison de la Culture de Namur.

Il y a des tableaux, un bas-relief, des vitraux ainsi qu'un buste d'Arthur Grumiaux à déplacer. La plupart de ces œuvres seront hébergées dans des réserves d'œuvres d'art. Elles reviendront sur leur site actuel, après les travaux. La sculpture de Félix Roulin, sur l'esplanade devant le bâtiment, ira temporairement sur le campus provincial, à Salzinnes. Elle reviendra à la Maison de la culture, mais à un autre endroit, dans le bas du site. Quant à la roquette de Platéus (Silver Rocket), sculpture d'une fusée située côté Sambre, elle sera hébergée dans un entrepôt à Nannine, avant de revenir sur le site. 

Désamiantage

Deuxième phase des opérations: la semaine du 13 février prochain. Il s'agira de préparer le chantier de désamiantage. Selon Jérôme Morelle, gestionnaire du chantier (Thomas et Piron), "les ouvriers devront d'abord démonter les installations techniques intérieures du bâtiment. Après avoir confiné les lieux, ils procèderont au désamiantage proprement dit en mars et avril".    

Suivra alors la démolition de la partie arrière du bâtiment, pour permettre l'extension prévue par les ingénieurs et les architectes de Samyn & Partners. Puis, on entamera la construction d'un bâtiment cylindrique baptisé Salle Tambour, un porche d'accueil sur l'esplanade. Après juin 2017, place au gros-oeuvre. Tout devrait être terminé en janvier 2019. Estimation du coût: 19 300 000 euros.

Enfin, pendant certaines phases du chantier, la bande réservée aux arrêts de bus (avenue Golenvaux) sera fermée à la circulation, un rétrécissement de voirie prévu entre 9h et 15h30, pour limiter les problèmes de circulation. Un courrier d'information est prévu pour les riverains. Rappelons que le projet prévoit un ensemble aéré et lumineux, comprenant notamment un espace muséal surélevé, un jardin fleuri sur la terrasse, une grande salle de spectacle dotée d'un second balcon, ainsi qu'une salle de spectacle modulable dans la rotonde.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK