La Louvière: le permis de conduire pour décrocher un job

La Louvière: le permis de conduire pour décrocher un job
La Louvière: le permis de conduire pour décrocher un job - © Tous droits réservés

Avoir son permis de conduire en poche, c'est souvent la clé pour décrocher un emploi.
Pour faciliter l'insertion socio-professionnelle des personnes étrangères, ne parlant pas forcément bien le français, des cours spécifiques sont organisés à La Louvière. Cette formation est prise en charge entièrement sur fonds propres par le CERAIC, le centre régional pour l'intégration des personnes étrangères.

3 semaines de formation pour obtenir le permis théorique. C'est l'objectif de cette vingtaine de personnes installées dans une salle d'une auto-école. Attentifs. Motivés. Les dias défilent : panneaux ronds, triangles, rectangles. En 40 heures, le formateur, Max Bugant, décrypte avec eux les subtilités du code de la route : "Ils font le travail en 40 heures, alors qu'habituellement, ce sont des sessions de 12 heures. On a dû faire des cours particuliers parce que justement, à 12 heures par semaine, le rythme est tellement important qu'ils n'arrivent pas à suivre. tandis qu'ici, on peut prendre le temps de revenir, de recommencer et d'aller dans les détails."

Le permis, le déclic

Les principales difficultés rencontrées par les apprenants sont d'ordre linguistique. Que signifie "obtempérer" ou "injonctions", faire la nuance entre "pouvoir" et "devoir". Hamza Khayati est d'origine tunisienne. Il est en Belgique depuis 4 ans: "Avoir mon permis, c'est m'intégrer à la vie socio-professionnelle. Je suis demandeur d'emploi, au chômage. Je fais, en plus, une formation d'installateur électricien et il me faut mon permis. C'est la base du travail."

Cette formation est une des seules en Wallonie, destinées aux personnes d'origine étrangère. Le CERAIC l'organise depuis 2008. Grâce à des subsides européens jusqu'en 2014; sur fonds propres depuis, à raison de deux sessions par an, dans la région du Centre et de Wallonie Picarde. En tout, plus de 400 personnes ont déjà pu en bénéficier, mais les listes d'attente sont longues. Seuls 30% des élèves réussissent le test du premier coup, mais après plusieurs tentatives à l'examen, le taux de réussite atteint entre 80 et 90%.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK