La Louvière lance son réseau social pour les quartiers

Avec ce projet, la Ville de La Louvière cherche à renforcer la cohésion sociale dans ses quartiers, faire en sorte de créer une dynamique d'échange et de participation entre voisins (illustration).
Avec ce projet, la Ville de La Louvière cherche à renforcer la cohésion sociale dans ses quartiers, faire en sorte de créer une dynamique d'échange et de participation entre voisins (illustration). - © Flickr

Discuter, entrer en contact avec son voisin, proposer ou demander un service, donner ou demander un objet qui pourrait servir une deuxième fois. Dès maintenant, les Louviérois peuvent le faire au travers d’une plateforme citoyenne gérée par une société spécialisée dans la mise en service de cette sorte de "mini Facebook" fermé qui fonctionne quartier par quartier.

"Le principe est de créer des quartiers numériques. Quartier par quartier, on crée une interface qui permet d’échanger, explique Gaële Poncelet, chargée de développement de la plateforme "Hoplr", une société qui gère déjà de nombreuses plateformes de ce type en Flandres, aux Pays-Bas et aussi en Wallonie (notamment à Namur, Ath, Dour ou encore Waterloo). L’objectif est de pousser les gens à entrer en contact avec leurs voisins, via le numérique : les pousser à l’échange, à l’entraide, au partage. Et une fois que cette communauté de voisinage est créée, on remarque qu’alors, il y a un vrai besoin de s’impliquer concrètement dans la vie de quartier."

Et c’est précisément cet objectif participatif, de cohésion sociale, que recherche la ville de La Louvière.

Concrètement, le concept proposé par "Hoplr" s’appuie sur deux plateformes distinctes. La première est réservée aux citoyens entre eux : la Ville ne peut avoir accès qu’aux thématiques abordées mais pas aux échanges des contenus.

"La seconde plateforme, celle de la Ville, nous permet de communiquer avec les citoyens de façon ciblée ou non, note Philippe Neus, Directeur du Département "Vie Associative" de La Louvière. Si nous avons besoin d’alerter ou de consulter les habitants d’un quartier, voire d’une rue à propos de travaux, de projets de mobilité, d’aménagements… nous pouvons le faire de manière très ciblée. De la même manière dans le cadre de projets qui concernent tous les habitants de La Louvière, on peut simultanément communiquer avec tous via cette plateforme."

La mise sur pied de cette plateforme citoyenne numérique, c’est, pour la Ville, un budget annuel de 30.000 euros pour la licence, la maintenance mais aussi la modération des échanges assurée par "Hoplr".

Quant à l’inscription pour tous les citoyens, elle est gratuite et ouverte dès maintenant via le site "hoplr.com". La plateforme s’activera d’ici quelques semaines quand le nombre d’inscriptions sera suffisant.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK