La Louvière: d'anciens métallurgistes de Duferco se mettent à l'écriture

Certains textes réalisés dans le cadre de l'atelier d'écriture sont publiés dans un recueil
Certains textes réalisés dans le cadre de l'atelier d'écriture sont publiés dans un recueil - © Tous droits réservés

D’anciens travailleurs victimes de la restructuration chez Duferco/Nlmk à la Louvière ont participé cette année à un atelier d’écriture. Cette activité a été proposée à la bibliothèque provinciale de La Louvière dans le cadre de la cellule de reconversion du Forem. Ces prépensionnés ont rédigé 400 textes et poèmes. Certains sont repris dans un livre "Acier Refroidi " qui sort à l’occasion de la Saint Eloi.

Giuseppe Calabrese fait partie du groupe. Cet ancien employé et coordinateur sécurité a déjà écrit un livre et réalisé des photos sur les coulisses de son usine. Il a néanmoins tenu à poursuivre l’aventure en s’inscrivant à cet atelier d’écriture : " Il y a des ouvriers et des employés : on est de tous les milieux. J’ai vraiment été étonné de découvrir que certains camarades étaient de vrais poètes. "

Après la restructuration, André Minez a lui choisit de s’inscrire parce qu’il ne voulait pas se renfermer. Cette expérience lui a permis de garder des contacts et même de rencontrer de nouvelles personnes.

Marc Coton travaillait lui comme mécanicien chez Duferco. Il est au centre d’un documentaire " Le geste ordinaire " réalisé par son propre fils Maxime Coton. " Quand on a travaillé 35 ans dans la sidérurgie, c’est vrai que l’écriture ça ne nous concerne à priori pas vraiment même si il y a une certaine forme de poésie dans le travail manuel. Moi, j’y ai pris goût et ça m’a permis vraiment de sortir de ma torpeur. "

Giuseppe Lala, ancien ouvrier s’est également impliqué dans ce projet : " Au début, ça a été très laborieux. C’était même un peu de la torture. Les idées ne venaient pas et puis on a commencé à se lâcher et ça a été de mieux en mieux. "

Les textes sont illustrés par des élevés de 6ème année section Arts de l’Athénée provincial de la Louvière. Après la publication de ce livre, certains de ces anciens travailleurs ont voulu poursuivre l’aventure en imaginant une pièce de théâtre. Celle-ci sera jouée dans le courant du mois de juin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK