La Louvière : aides fiscales pour les commerçants touchés par la crise

Comme d’autres villes, La Louvière a elle aussi décidé de venir en aide aux indépendants et aux petits commerçants qui souffrent financièrement de la crise. L’objectif est de soutenir le secteur économique fortement impacté par les mesures de prévention sanitaire liées à la crise du Coronavirus.

Le collège communal a décidé de mettre en œuvre 3 mesures d’allègement fiscal.

La première est de ne pas lever, pour l’année 2020, la taxe sur les enseignes et publicités assimilées, la taxe sur les débits de boissons, la taxe sur les commerces de petite restauration et la redevance sur les terrasses et les étalages. Ensuite, la taxe sur les services de taxis ne sera pas levée pendant la période de confinement. Enfin, l’abonnement des maraîchers sera prolongé au regard de la période de confinement.

Par ailleurs, le collège a également décidé que les taxes sur les implantations commerciales, sur la force motrice et sur les services de taxis connaîtront un dégrèvement équivalent à la période d’inactivité liée au Covid-19.

Le Collège estime que ces mesures représentent un effort de près de 500.000 euros dont le but est de soulager le poids de la crise qui pèse sur les épaules des indépendants et des entrepreneurs établis sur le territoire de la Ville.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK