La Ligue des droits de l'Homme s'indigne contre l'expulsion d'un locataire à Etterbeek

La ligue des droits de l’homme s’indigne contre l’expulsion d’un locataire à Etterbeek
La ligue des droits de l’homme s’indigne contre l’expulsion d’un locataire à Etterbeek - © RTBF

Lorne Walters, 73 ans, avait été "sauvé" par l’ONU alors qu’il devait être expulsé de son logement. Il aura finalement seulement bénéficié d'un sursis puisque ce mercredi 17 octobre, les agents communaux et policiers ont procédé à son expulsion.

La ligue des droits de l’homme trouve que l’expulsion est injuste et contraire aux droits de l’Homme. Selon l’institution, ce n’est pas la première fois, ces derniers temps, que la Belgique ignore les décisions de l’ONU. "Il y a moins d’un mois, l’Office des étrangers balayait d’un revers de la main la décision du Comité des droits de l’enfant qui imposait de libérer une famille des Unités familiales fermées. Il y a deux jours, M. Walters était expulsé au mépris d’une décision du Comité des droits économiques, sociaux et culturels. À deux reprises, en l’espace de quelques semaines, la Belgique s’assied sur les décisions de deux Comités onusiens", peut-on lire par voie de communiqué.

Une situation préoccupante

Véronique Van der Plancke, la vice-présidente de la Ligue des droits de l’homme se dit préoccupée: "je suis inquiète. En principe, un état démocratique, un état de droit doit respecter ces décisions obligatoires. Un état démocratique doit accepter d’être questionné par les instances des Nations Unies. C’est d’autant plus surprenant que la Belgique est fière de siéger prochainement au Conseil de Sécurité de ces mêmes Nations Unies".

Toujours pas de logement pour M. Walters

Actuellement, Lorne Walters n’a toujours pas trouvé un logement de remplacement. Il ne gagne qu’une retraite de 1080 euros par mois. Les logements mis en location à un montant inférieur à 700 euros sont très peu nombreux en Région bruxelloise. M. Walters a passé ses premières nuits dehors chez une connaissance.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK