La ligne Francfort-Londres ne s'arrêtera pas à Liège-Guillemins

La Deutsche Bahn annonce qu'elle envisage plutôt une halte à Aix-La-Chapelle
La Deutsche Bahn annonce qu'elle envisage plutôt une halte à Aix-La-Chapelle - © RTBF

Le futur train allemand à grande vitesse entre Francfort et Londres ne s'arrêtera probablement jamais à Liège. Cette liaison ferroviaire est prévue pour 2013, mais la Deutsche Bahn annonce qu'elle envisage une halte à Aix-La-Chapelle, et qu'elle négocie, avec la Ville de Liège, les aménagements nécessaires. Les Liégeois, à vrai dire, ne se sont jamais mobilisés sur ce projet.

Le Royaume-Uni n'est pas dans l'espace Schengen. Voilà pourquoi les trains qui empruntent le tunnel sous la Manche pour gagner les îles britanniques sont considérés comme des portes d'entrée ou de sortie de la zone européenne de sécurité. Les quais d'embarquement des Eurostar sont d'ailleurs munis de portiques de sécurité. La liaison de la Deutsche Bahn vers le Royaume-Uni, prévue pour 2013, nécessite donc des travaux d'aménagement dans les stations où ils vont s'arrêter.

Les chemins de fer allemands ont annoncé en octobre le projet de connexion. Ils envisagent six convois quotidiens. Que l'un ou l'autre ne se contente pas de traverser les Guillemins, mais s'y arrête, serait incontestablement un plus pour la région liégeoise. Mais la gare, en dépit de son statut international, est totalement dépourvue de dispositif de contrôle. Il faudrait s'adapter. Les décideurs ferroviaires belges ne semblent pourtant guère s'en soucier.

Et voici que la Deutsche Bahn annonce des négociations approfondies avec la Ville d'Aix-La-Chapelle pour voir à quelles conditions une halte pourrait s'organiser. Ce qui, vu la proximité géographique, rendrait illusoire tout arrêt sur le territoire wallon.

C'est sans doute ce qui s'appelle une occasion manquée.

M. Gretry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK