Libération de Bruxelles: nous sommes retournés sur les lieux exacts de ces photos d'archives

Cliquez sur les points de la carte pour découvrir toutes les photos avant-après

C’était il y a 75 ans : les soldats britanniques, accompagnés des Belges de la brigade Piron, entraient dans Bruxelles, marquant la fin de l’occupation allemande dans la capitale. Les Bruxellois descendent en masse dans les rues pour voir défiler les troupes alliées. On sort les drapeaux, on grimpe sur les véhicules qui paradent dans les rues. Les Belges laissent éclater leur joie après quatre ans de présence ennemie sur leur sol.

Nous avons plongé dans les photos d’archives, à la recherche de moments marquants de ces journées de liesse au début du mois de septembre 1944. Objectif : retourner à l’endroit exact où ces clichés ont été pris pour voir à quel point les lieux ont changé.

Le résultat, à découvrir ci-dessous, montre que Bruxelles a bien changé… Même si certains bâtiments ont traversé les années. Dans certains cas, la superposition des photos est surprenante. Là où, il y a 75 ans, des blindés foulaient le sol bruxellois, on trouve maintenant un espace réservé aux piétons, où les enfants profitent des fontaines dans la chaleur estivale.

Sur la place de Brouckère

Le bâtiment avec son toit bombé, qu’on voit à droite de l’image, se trouve au croisement du Boulevard Anspach et de la rue Saint-Michel. Il existe toujours aujourd’hui, tout comme les bâtiments sur la gauche. Ce qui a changé sur cette photo prise le 4 septembre 1944… c'est le sol. En 1944, un char Cromwell foulait cette route. Aujourd’hui, ce sont les piétons qui circulent sur ce qui est devenu une place libérée des voitures.

Imperial War Museum (BU 509) - Am.C.

Quelques pas plus loin, sur la même place

Des jeunes gens montés sur un Sexton, un canon automoteur de l’armée britannique. Autre spectacle offert aux yeux des passants le 4 septembre 1944. A gauche de l’image, ce qui était alors le siège du journal "La nation belge" existe toujours. Sur la droite, par contre, tout a changé. Dans la chaleur du mois de juillet, des enfants slaloment entre les jets d'eau.

►►► À lire aussi : découvrez comment Bruxelles a changé au fil des siècles, en photos avant-après

Imperial War Museum (BU 507) - Am.C.

On tourne la tête vers la gauche

Un militaire le pied sur le capot de son véhicule, un jeune scout sur son vélo de course, des dizaines de personnes sur un char Sherman… Aujourd’hui, tout ça n’est plus qu’un lointain souvenir. Tout comme les enseignes publicitaires lumineuses au sommet des bâtiments. Toutes ces constructions ont été abattues dans les décennies qui ont suivi. A quelques exceptions près. Sur la droite par exemple, un immeuble existe toujours. Juste à côté de l’actuel UGC de Brouckère, il abrite le Cheese Cake Café.

Imperial War Museum (BU 508) - Am.C.

Encore un peu plus à gauche

Le jour où nous avons pris notre photo, d’énormes boules de lotto rouges étaient suspendues au bâtiment blanc avec ses immenses fenêtres verticales sur la gauche. C’est là que se trouve le bureau régional bruxellois de la Loterie Nationale. Au centre du cliché par contre, tout a disparu. Les façades typiquement bruxelloises ont été remplacées par des immeubles bien plus modernes.

Imperial War Museum (BU 497) - Am.C.

Le palais de justice

Début septembre 1944, il ne reste plus rien de la coupole du palais de justice. Dans leur fuite, les Allemands ont mis le feu à l’édifice. "Ce gigantesque bâtiment n’est pas pris pour cible par hasard : il se dresse bien au-dessus de la ville et constitue un véritable symbole pour le pouvoir judiciaire. De plus, on y conserve beaucoup de documents juridiques d’une grande valeur qui peuvent venir à point, après la Libération, lorsqu’il s’agira de juger les collaborateurs et les criminels de guerre allemands", avance le site belgiumwwii.be.

En 2019, le palais de justice est encore entouré d’échafaudages. Des rénovations sont en cours depuis de longues années… et les travaux ne devraient pas se terminer avant 2040 selon les dernières prévisions.

D.R. - Am.C.

Des citoyens forment une chaîne humaine pour sauver les documents entreposés dans le palais de justice

D.R. - Am.C.

Au croisement de la rue royale et de la rue de la Loi

L’homme qui fait le "V" de la victoire sur son Staghound, c’est le lieutenant-colonel Henry Abel Smith. Décoré après l’opération Market Garden aux Pays-Bas, il était à Bruxelles le 4 septembre 1944. Il nous a fallu un peu de temps pour retrouver l’endroit exact. Nous l’avons finalement identifié après des recherches au hasard dans Google Street View. Le lieu abrite aujourd’hui le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Tout juste avons-nous commis une erreur de quelques mètres dans notre photo "après" ci-dessous. Nous avons pris pour modèle un autre bâtiment situé dans le prolongement de la rue, en tout point semblable à l’original.

Imperial War Museum (BU 482A) - Am.C.

Sujet et direct dans notre JT 13h:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK