La Haute-Meuse en chômage durant trois semaines

Cela arrive tous les 4-5 ans : la Haute-Meuse voit son niveau d'eau diminuer drastiquement, au point que les bateaux ne pourront plus y naviguer. Entre l'écluse de La Plante à Namur et la frontière française, grâce aux écluses, la Meuse sera donc en chômage durant trois semaines... et certains endroits pourront être à sec.

Nicolas Yernaux, porte parole du Service Public de Wallonie, nous explique que cette opération ne vise pas seulement à nettoyer le lit du cours d'eau. "On va mener trois grands types de travaux, d'un part la réfection des berges entre Hastière et Wépion. Deuxièmement, la révision et l'entretien des écluses, singulièrement celle de Dinant, et ça va être assez impressionnant. Troisième type de travaux, c'est dans le cadre de l'installation des centrales hydroélectriques. Il est prévu d'installer neuf centrales hydroélectrique sur la Meuse, qui à termes produiront l'équivalent de trois fois la consommation d'une ville comme Dinant. Ça se déroulera sur les barrages d'Anseremme, Dinant, Houx et Rivière." La démolition du pont de Godinne est également prévue.

Aux côtés de ces travaux, de nombreuses activités citoyennes de nettoyage du lit du fleuve sont également prévues, des sorties scolaires ou des opérations sauvetage des poissons, détaillées sur le site wallonie.be.

La Meuse en chômage est une opportunité à saisir pour le contrat de rivière Haute-Meuse ou l'asbl Empreintes. Durant trois semaines, elles organiseront des sorties pédagogiques avec les écoles qui en ont fait la demande. Au total, 2000 élèves auront l'occasion de se promener dans le lit de la Meuse, à la découverte du cours d'eau.

Sujet et direct également dans le JT 13h de ce 27 septembre (sur les travaux à Godinne):

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK