La Haute école Namur-Luxembourg crée un bachelier en cyber sécurité

La Haute école Namur-Luxembourg crée un bachelier en cyber sécurité
La Haute école Namur-Luxembourg crée un bachelier en cyber sécurité - © STEPHAN ENGLER - BELGAIMAGE

La cyber criminalité explose et menace chaque jour un peu plus de monde : les services publics, les entreprises, indépendants, les particuliers... Pour empêcher les criminels du web d'arriver à leurs fins, il faut de plus en plus de spécialistes en sécurité informatique. La Haute école Namur-Luxembourg (Hennalux) proposera dès septembre prochain un nouveau bachelier en "sécurité des systèmes", une formation en trois ans.

Un nombre croissant d'entreprises ou de particuliers sont, par exemple, victimes de ransomware, des cybercriminels qui prennent les données informatiques en otages et réclament une rançon. "Et contre ces attaques, les bons vieux anti-virus et autres logiciels pare-feu sont impuissants, explique Vincent Pairon, directeur de la catégorie technique d'Hennalux. C'est à la conception-même des systèmes informatiques qu'il faut penser la protection. Nous avons choisi de taper sur le clou dans la formation générale de tous nos informaticiens, mais il nous semblait utile de créer aussi une filière spécialisée, d'où ce nouveau bachelier en sécurité des systèmes.

Les entreprises cherchent des spécialistes

Selon Sandrine Quoibion, directrice de l'Infopôle, le réseau des entreprises wallonnes spécialisées dans le numérique, "ces futurs diplômés en sécurité informatique seront notamment très utiles dans les PMEs, généralement moins bien protégées que les grandes entreprises. On pense souvent à se protéger quand il est trop tard."

Agoria, la Fédération belge des entreprises technologiques, évalue entre 10.000 et 20.000 le nombre de spécialistes numériques dont nos entreprises ont besoin. "Et notamment des informaticiens formés à la cyber sécurité", précise Jeroen Franssen (Agoria).

Les premiers bacheliers en cyber sécurité d'Hennalux sortiront de l'école en 2020. Plusieurs universités proposent déjà un master dans ce domaine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir