La guerre des robots a éclaté à Ciney ce week-end

Ciney accueillait ce week-end la 1ère manche du Championnat mondial de robotique. La compétition, organisée par Technobel, était jugée par un jury de scientifiques, dont un doctorant de l'U-Namur
2 images
Ciney accueillait ce week-end la 1ère manche du Championnat mondial de robotique. La compétition, organisée par Technobel, était jugée par un jury de scientifiques, dont un doctorant de l'U-Namur - © Rtbf

C'est à une lutte sans merci que des robots se sont livrés, ce samedi, à Ciney Expo. Conçus et montés par des jeunes de 9 à 15 ans, les petits engins de deux équipes rivales s'affrontaient sur des tapis de jeux et sous les regards attentifs de supporters venus encourager les compétiteurs. Objectif: remplir une série de missions en un temps défini. Champ de bataille: les salles de Ciney Expo. Le site accueillait la 1ère manche du Championnat mondial de robotique.

"Le but, c'est de permettre aux jeunes d'apprendre en s'amusant, de découvrir les sciences et les technologies de manière ludique", explique Boris Roland, organisateur et porte-parole du centre de compétences Technobel. "Les jeunes ont d'abord dû construire les robots en Lego, sans plan. Ici, lors de la première épreuve, les engins doivent remplir toute une série de missions, comme contourner des obstacles ou enclencher des mécanismes. Les défis ont trait à une thématique: l'amélioration des relations entre les hommes et les animaux. C'est ainsi que les engins ont par exemple dû déplacer une tortue ou nourrir une grenouille. La seconde partie de l'épreuve, c'est la rédaction et la défense d'un dossier de recherche sur la thématique de l'année".

 Des graines d'ingénieur

Souvent passionnés, les jeunes créateurs progressent rapidement. "C'est une bonne manière d'apprendre les sciences", explique Mathieu. "Cette compétition nous inculque aussi l'esprit d'équipe", souligne François. "Je pense qu'ils apprennent plus facilement de cette manière que par les livres scolaires", précise Sylvain, membre du jury et assistant à l'Université de Namur.

Le championnat du monde de robotique est né à la fin des années 90. Il totalise aujourd'hui 230 000 participants, aux quatre coins du monde. La finale aura lieu à Nevers, en France.

 

       

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK