La grève s'étend à la poste de Tournai

Après les trieurs mercredi, les distributeurs du bureau central de la poste de Froyennes (Tournai) ont entamé jeudi une grève. Le mouvement est quasi suivi à 100 pc. Aucune réunion n'est prévue avec la direction avant lundi prochain.

Vingt-quatre heures après la grève déclenchée par la quinzaine de trieurs au bureau central de Froyennes, ce sont les distributeurs qui se sont spontanément mis en grève la nuit de mercredi à jeudi à minuit.

"Suite au mouvement des trieurs, la direction régionale a menacé de mettre en place un système de machines qui prépareraient les tournées des facteurs. A Froyennes, il y a entre 73 et 74 facteurs. Cette mesure impliquerait la disparition d'un tiers des distributeurs par jour, soit une vingtaine de personnes. Cette nuit, les trieurs ne sont pas venus et à minuit les distributeurs ont entamé une grève. Ils ont été rejoints par les femmes de ménage car s'il y a moins de facteurs, il y a moins de travail pour les femmes de ménages. Sur les 120 personnes occupées à Froyennes, il n'y a que dix agents qui travaillent ce matin", indique un porte-parole syndical.

"Il s'agit d'agents qui sont à l'essai ou qui ne sont pas syndiqués. Les journaux seront distribués, pas le courrier. Les grévistes sont couverts jusque lundi prochain inclus par les syndicats CSC et CGSP. La réunion prévue ce jeudi a été annulée et aucune autre réunion n'est prévue avec la direction régionale avant lundi prochain", explique Luc Vanhaverveke de la CSC Transcom.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK