La grève au CPAS de Péruwelz est suspendue pour 24 heures

Le home Petit Gobert, à Péruwelz, dépend du CPAS de la Ville.
Le home Petit Gobert, à Péruwelz, dépend du CPAS de la Ville. - © Google Steet View

La grève déclenchée mardi est suspendue pour une journée -le travail a donc repris normalement ce matin au CPAS et au home Petit Gobert- le temps que syndicats et autorités communales se mettent autour de la table et discutent du plan d'économies.

Jusqu'ici, (apparemment) l'heure n'était pas vraiment à la négociation. Et ce jeudi soir, il ne sera donc plus question de 12 licenciements. Le thème de la réunion sera la perte de 12 équivalents temps plein. Et pour les syndicats, ça fait une différence.

Même s'ils ne pourront pas échapper aux nécessaires mesures d'économie, lorsqu'ils discuteront avec les autorités communales, ils pourront (disent-ils) travailler sur des bases objectives et tenter peut-être de trouver d'autres pistes ou d'autres solutions.

Or, jusqu'ici, une liste de 12 noms a déjà circulé, une liste élaborée sans aucune concertation. Ce qui est resté en travers de la gorge des travailleurs et a provoqué le mouvement d'humeur de ces deux derniers jours.

Les deux parties se retrouvent vers 17h30. Une nouvelle assemblée des travailleurs est fixée à 8H30 vendredi matin.

Manu Delporte

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK