La gare de Charleroi devrait bientôt être sous verre

Une photo du projet de la gare de Charleroi
Une photo du projet de la gare de Charleroi - © Eurogare

La gare de Charleroi devrait changer de visage d'ici quelques années. La Société des Chemins de Fer, SNCB, projette d'aménager et d’en moderniser les abords. Il est ainsi question, notamment, de créer une immense verrière de plus de 30 000 m² au-dessus de la gare.

Aujourd'hui, on en sait un peu plus sur ce projet : il comportera des investissements privés pour la construction de bureaux et de magasins autour de la gare. C’est la société Eurogare qui a présenté le projet de la gare de Charleroi dans le cadre du MIPIM, marché international de l’immobilier à Cannes. Pour elle, cette gare est le point de départ d'un profond remaniement de l'environnement de part et d'autre des voies ferrées. Afin d'assurer une perméabilité entre les quartiers, une large galerie va être réalisée sous les voies. Cette dernière sera rythmée par la présence de commerces et débouchera sur des espaces publics. Les 150 000 m² de bâtiments accueilleront des logements, des bureaux, des commerces, des services et des équipements. L'étude d'orientation de ce projet a été réalisée par Eurogare pour la SNCB Holding (Groupe des Chemins de fer belges) et la Ville de Charleroi.

Pour Paul Magnette, bourgmestre de Charleroi : "Il s’agit d’utiliser des terrains qui sont derrière la gare de Charleroi pour y construire du parking souterrain et sécurisé (ndlr : 1 500 places), de couvrir l’esplanade de la gare pour la rendre plus agréable et conviviale et de réaménager les couloirs sous voie qui, aujourd’hui sont étroits sombres et humides pour en faire des couloirs avec de la lumière naturelle, larges et sécurisés. Ce ne sont pas des investissements dispendieux et futiles mais vraiment des investissements nécessaires pour le confort des voyageurs."

Les demandes de permis d'urbanisme pour ce projet devraient être lancées d'ici peu. Et le projet ne devrait pas voir le jour avant 7 ou 8 ans.

Thi Diem Quach, Daniel Barbieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK