La Framboiserie en self-service de Nalinnes : privilégier le local

Les framboises de la Framboiserie en self-service du Jardin de Maïa de Nalinnes
Les framboises de la Framboiserie en self-service du Jardin de Maïa de Nalinnes - © RTBF - DETRY Noélie

On en parle de plus en plus et on le privilégie : le circuit court. Stéphanie et Michael Louviau se sont lancés dans la culture de framboises, de baies, de groseilles et d’eau de bouleau dans le centre de Nalinnes. Au départ, il s’agit d’une idée de Stéphanie, qui adore les framboises. Ils comptaient donc faire pousser des plantations de framboises et petits fruits rouges à des fins privées. Soucieux de l’écologie et de consommer local, le couple décide finalement d’ouvrir le Jardin de Maïa (d’après le nom de leur fille) au public. Michael Louviau explique le concept : "Ça sera ouvert le weekend et une fois par semaine quand ça tournera bien. On y vient en famille pour cueillir les framboises. Il faut venir avec son contenant, parce qu’on est assez écologiques. Donc on ne fournit pas des barquettes en PVC. On vient avec le contenant, qui est pesé avant la récolte. Et puis à la fin de la récolte on le pèse et voilà c’est payé en fonction du poids". Il faut savoir aussi qu’ils désherbent tout à la main et que donc, aucun pesticide n’est utilisé.

En plus de faire pousser des fruits rouges, Michael Louviau a récemment suivi des cours pour devenir apiculteur. Dès l’année prochaine, deux ruches seront installées à l’entrée du sous-bois. Elles serviront pour la biodiversité, la pollinisation et pour amener les insectes autour de la culture. Le miel sera évidemment vendu.

Outre les familles, quelques restaurateurs profitent du calme pour venir cueillir quelques framboises. "On essaie de s’adapter à la saison en fait. On a une table d’hôte demain et on s’est arrangés avec monsieur en lui demandant s’il pouvait nous fournir des framboises." Alain Stennier, chef de la table d’hôte Substrat à Gerpinnes poursuit : "Il m’a dit de passer me servir. Donc c’est vraiment du direct. On essaie de travailler avec les gens qui sont autour de chez nous, pour découvrir des produits de nos terres à nous". La Manufacture Urbaine de Charleroi a également fait appel à la framboiserie, non pas pour leurs fruits rouges, mais pour leur eau de bouleau ! Une "framboiserie en self-service" très polyvalente du coup.

Stéphanie et Michael pensent ouvrir la framboiserie au public pour de bon d’ici fin août. Plus d’informations sur la page Facebook de la Framboiserie en self-service du Jardin de Maïa.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK