La Fondation M.E.R.C.I. : mémoire et citoyenneté

- © RTBF

La Maison européenne pour le rayonnement de la citoyenneté est une fondation d'utilité publique créée par la province de Luxembourg le 14 juillet 2006.

Elle organise des voyages dans les camps, animent les expositions. « Démocratie et Fédéralisme en Belgique », « Anne Franck, une histoire d'aujourd'hui ». A son actif également des séminaires à Yad Vashem, le mémorial en Hébreux, créé par l'Etat d'Israël pour préserver le souvenir de ces crimes perpétrés contre les Juifs. Elle organise encore la Semaine de la mémoire.

La province de Luxembourg, instigatrice du projet
A l'origine du projet, deux constats : les citoyens ne s'intéressent plus à leurs institutions et les rescapés des camps nous quittent peu à peu.
Les responsables analysent : « Dans le premier cas il s'agit d'un défaut de démocratie, dans le second la perte d'un trésor de mémoire essentiel pour tirer les leçons de l'histoire. »

Les territoires de la Mémoire
Il s'agit d'un réseau né à l'initiative de l'asbl liégeoise « Les territoires de la Mémoire ». La province de Luxembourg y adhère le 14 novembre 2008. C'est la première province belge à rejoindre ce réseau.
Douze communes de la Province ont rejoint ce réseau qui se donne pour but de « former un cordon sanitaire éducatif pour lutter contre les idées d'extrême droite. » La fondation M.E.R.C.I. est leur relais.
Faire partie des territoires de mémoire, c'est s'engager politiquement aux côtés de nombreuses autres villes et communes. C'est bénéficier d'un partenaire qui soutiendra la réalisation de projets citoyens. C'est aussi défendre les valeurs de la démocratie et combattre les idées fausses et simplistes des partis d'extrême droite.

 

Les passeurs de mémoire
Il faut se souvenir que l'ignorance est la racine de l'intolérance et qu'ainsi, elle est le « pire ennemi de la démocratie. Les témoins des atrocités de la seconde guerre mondiale nous quittent peu à peu et, avec eux, la mémoire de la barbarie nazie. que perdre cette mémoire serait une véritable tragédie. C'est pourquoi, afin qu'elle se perpétue et que cela n'arrive plus jamais, la M.E.R.C.I. a reçu pour première mission de tout faire pour transmettre aux générations futures les témoignages de nos aînés ».
Le passeur de mémoire est cette personne qui a écouté, rencontré un témoin direct des événements et devient elle-même un témoin. La fondation organise un maximum de rencontres avec des personnes et de rescapés afin que leur mémoire se transmette. Elle organise également, dans ce but, des voyages dans les camps de concentration de Buchenwald-Dora, Breendonk et organise dans les écoles des rencontres entre les jeunes et les témoins.

 

Décret Mémoire
En date du 13 mars 2009, dans le cadre du décret relatif à la transmission de la Mémoire, la Maison Européenne pour le rayonnement de la citoyenneté vient d'être reconnue, avec quatre autres organisations comme Centre labellisé de la Communauté Française pour une période de deux ans avec un financement de cinq mille euros par an. Une reconnaissance qui donne à cette initiative visibilité et crédibilité.

 

Le 8 mai
Des cars gratuits sont organisés pour rallier les institutions européennes à Bruxelles pour participer à leurs portes ouvertes : Parlement européen, Conseil de l'Union européenne, Commission européenne, Comité Economique et Social, Comité des régions. Le quartier des institution de Bruxelles vivra une véritable fête foraine européenne pour célébrer la fête de l'Europe. Tous les détails du voyage et renseignements sont accessibles sur le www.province.luxembourg.be, rubrique Citoyenneté.

 

Du 9 au 14 mai 2010
Un voyage en Pologne est organisé pour « en apprendre plus sur cette vie juive avant la shoah. Qui était cette jeunesse qui ne demandait qu'à vivre ? Qui étaient ces personnes qui ont vu leur vie bousculée ? Que sont-ils devenus après ? » La visite de Cracovie est au programme, ainsi que le ghetto de Varsovie, le camp du Plachov - celui dont il est question dans le film « La Liste de Schindler ». Mais aussi Majdanek, Treblinka, Belzek où plus rien n'est visible mais il y a eu tant de mors en ces lieux qu'il convient d'en saluer la mémoire.

Si vous souhaitez davantage d'informations sur les activités et projets menés par la Fondation M.E.R.C.I., vous pouvez joindre le 061 61 00 53 ou par e-mail à info@lamerci.be. Les bureaux sont situés13, place du Fays 6780 Saint-Hubert.
Une visite sur le www.lamerci.be complètera votre information.

Un beau projet qui nous rappelle en filigrane ce que disait Arthur Haulot : « Si tu ne t'occupes pas de la politique, un jour, c'est la politique qui s'occupera de toi. »

Jean-Pierre Pirson

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK