La Finlande, invité d'honneur des Plaisirs d'Hiver

La Finlande, invité d'honneur des Plaisirs d'Hiver
La Finlande, invité d'honneur des Plaisirs d'Hiver - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

La dix-huitième édition des Plaisirs d’Hiver se déroulera du 30 novembre au 6 janvier dans le centre-ville de Bruxelles, dans le périmètre défini par les places Marché aux Poissons et Sainte-catherine, la Bourse, la Grand-Place, et la Place de la Monnaie.

La Finlande à l'honneur

Cette année, c’est la Finlande qui en sera l’invité d’honneur. Au programme, comme à chaque édition : une grande roue, une patinoire (couverte depuis l'an dernier), des illuminations et quelques 250 chalets et leurs commerçants. Le village itinérant Winter Popse se déplacera, quant à lui, chaque week-end dans un quartier décentralisé de la Ville: celui des squares, les Marolles, Neder-Over-Hembeek puis Laeken.

Des aurores boréales sur la Grand-Place

Au rayon des nouveautés, un dôme high-tech prendra place sur le piétonnier. Il proposera des performances audiovisuelles à 360°. Des vidéos artistiques seront par ailleurs projetées sur l'Eglise Saint-catherine et sur la façade du casino Viage. 

La Grand-place accueillera (en plus de la crèche et du sapin de 22 mètres de haut offert par la région wallonne) un spectacle son et lumière sur le thème des aurores boréales, référence au pays d'honneur. Tandis que le village finlandais s'installera en face de la Bourse, à la rue Orts.

Fortes retombées économiques

Chaque année, le marché de Noël de Bruxelles accueille plus de 2 millions de visiteurs. Ce qui engendre évidemment des retombées économiques importantes pour l'activité horeca de la Ville. "On a essayé d'en mesurer l'impact il y a une dizaine d'années, explique le Bourgmestre Philippe Close. On était à plus ou moins 25 ou30 millions d'euros. Aujourd'hui, notre meilleur ambassadeur, c'est le secteur hôtelier qui booste toutes ses ventes, ses occupations. C'est un événement qui à la fois dynamise le centre et engendre de grosses retombées en termes d'emplois et d'économie".

Les transports publics, la solution 

Mais toute médaille a son revers. Et le point noir des Plaisirs d'Hiver, c'est la mobilité. Pour les habitants du pentagone, ces semaines de grosses affluences se sont déjà apparentées à un vrai cauchemar de CO2 et de klaxons. "Ne venez pas en voiture, martèle Philippe Close. Ce serait idiot, vous profiteriez moins de votre visite. Il y a des parkings de dissuation en dehors et on est desservi par trois stations de métro".  D'autant que cette année encore, une partie des emplacements de parking du centre ville seront réservés aux habitants.       

Toutes les informations pratiques et le programme des Plaisirs d'Hiver édition 2018-2019 sont à retrouver sur le site Internet de l'événement http://www.plaisirsdhiver.be/  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK