La fin des cabines téléphoniques en Belgique est programmée le 22 mai

Il y a quelques jours, la cabine téléphonique de Berzée était encore opérationnelle. Mais là, c'est bel et bien fini. La cabine est démontée pour rejoindre par camion un cimétière de cabines.

Toutes les cabines téléphoniques ont connu ou connaîtront le même sort. D'ici quelques jours, il n'y en aura plus une seule en Belgique. Elles faisaient pourtant partie intégrante du mobilier urbain et de notre quotidien.

Depuis 2013, Proximus n'a plus d'obligation légale d'offrir ce service à la population. Mais à l'heure du gsm et du smartphone, la cabine téléphonique est devenue désuète.

Seules certaines seront épargnées pour rejoindre soit un musée voire un projet culturel comme témoin de notre mémoire populaire.

Racontez-nous vos histoires de cabines

Pour rendre hommage aux cabines téléphoniques, la RTBF a lancé une expérience participative sur le web et les réseaux sociaux intitulée Histoires de cabines. Vous êtes invités à raconter vos souvenirs et anecdotes de cabines. Soit sur Facebook sur la page Histoires de cabines ou par téléphone (même depuis une cabine) au 02/737 37 47.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK