La FGTB menace de bloquer Walibi pendant les vacances

La FGTB menace de bloquer les accès à Walibi pour protester contre le licenciement d'un délégué
La FGTB menace de bloquer les accès à Walibi pour protester contre le licenciement d'un délégué - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

La FGTB menace de mener des actions de blocage aléatoires à la suite du licenciement d'un délégué... Le premier élu, de la FGTB, au sein du parc. Walibi est historiquement un bastion de la CSC. Le délégué licencié venait de changer de camps lors des récentes élections sociales. "Il a été élu le mercredi et il a été licencié le dimanche, sans motif," explique Michaël Herbots, permanent pour la FGTB Horval. "J'ai lu ce matin dans une petite réponse que la direction justifie ce licenciement, par un problème de comportement, mais s'il avait été si mauvais que ça il n'aurait pas eu autant de voix que ça lors des dernières élections. C'est le délégué qui a eu le plus haut score des deux organisations syndicales, c'est une personne qui était appréciée de ses collègues."

Blocages aléatoires

La FGTB, réclame la réintégration du délégué et dénonce une entente entre la CSC et la direction du parc qui préfère payer des indemnités pour se débarrasser du syndicat. "Si la direction ne veut pas revenir vers nous, on va bloquer le parc aléatoirement", précise Michaël Herbots. "Nous avons fait toutes les démarches possibles depuis un mois. Je suis prêts à me mettre autour de la table pour discuter, mais il faut qu'ils mettent leur arrogance de côté".

La direction déplore

Du côté de la CSC, un de ses responsables, mis en cause, n'a pas voulu nous accorder d'interview. Il estime que ce conflit ne concerne que la FGTB. Il réfute aussi toute entente avec la direction, et rappelle que 3 de ses délégués avaient également été licenciés par le parc, il y a deux ans. Et dans un communiqué publié ce jeudi matin, la direction du Walibi, déplore ces menaces d'actions de blocage annoncée par la FGTB. Elle précise que le licenciement est justifié et qu'il ne vise pas le syndicat. Elle rappelle aussi que toutes les procédures légales concernant le licenciement ont été respectées.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK