La Fédération Wallonie-Bruxelles a signé un accord de 600 millions d'euros avec la BEI

Rudy Demotte et son ministre du Budget André Flahaut ont signé un accord de prêt sur maximum vingt ans avec la Banque européenne d'investissement (BEI).
Rudy Demotte et son ministre du Budget André Flahaut ont signé un accord de prêt sur maximum vingt ans avec la Banque européenne d'investissement (BEI). - © FILIP DE SMET - BELGA

Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) Rudy Demotte et son ministre du Budget André Flahaut ont signé mardi à Rixensart un accord de prêt sur maximum vingt ans avec la Banque européenne d'investissement (BEI). Celui-ci concerne une première tranche de 400 millions d'euros sur un montant global de 600 millions d'euros, qui représente le plus gros montant jamais consenti par la BEI en Belgique pour une opération unique. Il permettra de concrétiser 1500 projets, programmés sur cinq ans, pour 1,365 milliard d'euros au total.

Cette liste de 1500 projets était déjà prévue dans les projections budgétaires de la FWB: il ne s'agit donc pas d'un endettement supplémentaire, a précisé le ministre-président Demotte. Simplement, le taux plancher obtenu directement auprès de la BEI devrait permettre des économies qui pourraient potentiellement s'élever à 18, voire 20 millions d'euros.

Ce programme d'investissements que veut concrétiser la FWB concerne la construction et la rénovation d'écoles (plus de 600 000 élèves sont concernés), de centres d'aide à la jeunesse (6,3 millions sont par exemple prévus pour le centre de Fraipont), de centres sportifs publics (dont le centre Adeps du Blocry à Louvain-la-Neuve), ou encore d'infrastructrures culturelles, comme le Botanique à Bruxelles ou le Grand-Théâtre de Verviers.

En plus de ces projets d'infrastructures, 7,1% du programme d'investissement seront dédiés à la recherche scientifique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK